AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Critiques de Romain Villet (3)
Classer par:   Titre   Date   Les plus appréciées
Look
  17 mai 2014
Look de Romain Villet
Qu'est ce qui compte le plus : ce que nous voyons ou ce que nous percevons ? Est ce que la perte d'un sens permet d'aiguiser nos autres sens ? Quelles images se forment derrières des rétines closes? Chambre noire en somme, où les sons, les odeurs ,la maîtrise des espaces et des distances ordonnent la marche d'un monde qui nous pensons être autrement.

Mais un homme reste l'homme , et ce que nous nommons handicap, qui est en fait différence, ne délivre pas forcément un accessit vertueux.

Premier roman, découverte de l'écriture.

Le personnage est musicien. Musicien et aveugle. Orphelin aussi. Orphelin de ces yeux. Les yeux de Catherine. Et c'est peut être là qu'il perd la vision.

Quand il n'a plus ces yeux là.

Le personnage n'a rien du héros. Du héros que nous pensions découvrir. Ni ange, ni démon. Une incapacité est un état et non une qualité.

Il sait être charmant, odieux, pantouflard, gueulard, émouvant, hésitant, nostalgique, marrant.

Il aime. Il aime comme chacun peut aimer. La même capacité, la même fougue, la même passion, le même désir, la même question, la même peur, la même lassitude, la même mauvaise foi, la même lâcheté, le même renoncement. Peut être plus vite, plus fort, plus profond. Un coeur en sa chambre noire.

Pour finir cette histoire est l'histoire, la chronique d'un homme. Voilà tout. La particularité d'un homme. Mais nous sommes tous singulièrement attachés ou détachés, que ce soit de nous même ou bien des autres.

C'est l'écriture, le rythme de cette écriture qui est intéressante. On ne s'ennuie pas. Bizarrement, on ne s'ennuie pas dans cette lecture. Et ce n'est pas forcément l'histoire qui nous accroche mais bien cette écriture, qui, à y jeter son œil, tinte et sonne bien.

Premier roman. La suite? On verra bien.



Astrid Shriqui Garain
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
My heart belongs to Oscar
  23 avril 2019
My heart belongs to Oscar de Romain Villet
Le travail d'un musicien, c'est de jouer.

Romain VILLET, on a d'abord l'impression qu'il joue avec nous dans son écriture, puis il joue tant avec les mots que nous nous prenons au jeu de cette passion pour Oscar.

Nul doute que la finesse de l'humour en cascade y est pour beaucoup, dans notre jubilation tout au long de chaque page.






Lien : http://romainvillet.com/my-h..
Commenter  J’apprécie          10
My heart belongs to Oscar
  24 octobre 2019
My heart belongs to Oscar de Romain Villet
Jazz et littérature, littérature et jazz, deux formes d’expression, qui ne cessent de dialoguer et de s’enrichir. C’est tout le sens du travail de Romain Villet qui les associe dans son ouvrage littéraire pour le plus grand bonheur des lecteurs et des mélomanes.
Lien : https://www.actualitte.com/a..
Commenter  J’apprécie          00


Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Classiques en Chine

Hymne aux femmes de toute condition dans une société féodale, ce chef d'oeuvre de la littérature classique chinoise fait évoluer plus de 400 personnages. De quel roman s'agit-il ?

L'histoire des trois Royaumes
La Cité des femmes
Epouses et Concubines
Le rêve dans le pavillon rouge

10 questions
86 lecteurs ont répondu
Thèmes : chine , littérature chinoise , culture chinoiseCréer un quiz sur cet auteur