AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières biographies tous
Par Penelope   Aujourd'hui
Théodore Leclercq
Théodore Leclercq est un dramaturge français.

Spécialiste du proverbe dramatique, il se fit une véritable réputation : ses petites pièces n'étaient pas destinées à la scène mais étaient reconnues pour leur finesse dans l'analyse des mœurs.

Elles ont paru sous le titre de "Proverbes dramatiques" de 1823 à 1826 et "Nouveaux proverbes dramatiques" en 1830.

Homosexuel, il vivait avec Joseph Fiévée (1867-1839), un journaliste, écrivain, haut fonctionnaire et agent secret français.
Par Penelope   Aujourd'hui
Lambert-Thiboust
Pierre-Antoine-Auguste Thiboust dit Lambert-Thiboust est un dramaturge français.

Il choisit d'abord la carrière de comédien. Il remporte au Conservatoire de Paris, en 1848, un prix de tragédie, puis il joue quelque temps à l'Odéon.

Rapidement, il se tourne vers l'écriture, et fait jouer à l'Odéon dès 1848 sa première pièce, "L'Hôtel Lambert", une comédie en un acte. En 1850, sa pièce en trois actes, "L'Homme au petit manteau bleu", remporte un réel succès.

Dès lors, seul ou associé avec différents collaborateurs, il signe, en moins de vingt ans, une centaine de pièces, comédies, vaudevilles et drames, dont une bonne part ont, en leur temps, connu le succès.
Par Penelope   Aujourd'hui
Joachim Ambert
Joachim Ambert, de son nom complet Joachim Marie Jean-Jacques Alexandre Jules Ambert, dit le général baron Ambert, est un général et écrivain militaire français.

Ancien représentant, il est le fils du général de la République Jean-Jacques Ambert. Il était le gendre de Me Edgar Demange (1841-1925) qui défendit notamment le capitaine Dreyfus.

Sorti de l'École militaire en 1824, il sert six ans dans l’infanterie légère puis passe à la cavalerie. Il est successivement promu lieutenant le 21 décembre 1830, capitaine le 28 février 1837. Il démissionne en juin 1839 pour être capitaine dans la Légion étrangère. Détaché à l’état-major, il est mis à la disposition du gouverneur général de l’Algérie en 1841.

Il est fait chef d'escadron le 19 janvier 1843, lieutenant-colonel le 22 avril 1847, colonel (et commande le 2e régiment de dragons) le 16 avril 1850, général de brigade le 12 août 1857, nommé inspecteur général en 1860 et admis dans la réserve en 1867.

Sous le Second Empire, il devint conseiller d'État en service ordinaire (5 mai 1866), et inspecteur général de la Gendarmerie (1860).

Pendant de fréquents congés, il parcourut l'Europe et l'Amérique, séjourna longtemps à la Guadeloupe ainsi qu'à La Nouvelle-Orléans, où il écrivait dans le journal l'Abeille. Il avait épousé Julie Hopkins, originaire de la Louisiane.

C'est surtout comme journaliste et écrivain que le général Ambert s'est fait connaître du public.
Voir plus
Par Penelope   Aujourd'hui
J. C. Amberchele
J.C. Amberchele (un pseudonyme) est un écrivain et prisonnier américain, condamné à perpétuité, incarcéré depuis plus de 30 ans au Colorado Territorial Correctional Facility.

Il a été élève dans une école de Quakers, puis dans des lycées en Pennsylvanie et à New-York . Il a obtenu un diplôme en psychologie.

Au début des années 1960, Amberchele a travaillé à mi-temps comme professeur dans une école privée à Honolulu, enseignant les mathématiques et le français. Après s'être essayé aux courses automobile, il dût bientôt arrêter par manque de moyens financiers. Il s'est marié en 1965, travaillant brièvement comme vendeur à Honolulu et à Los-Angeles ; il divorça rapidement et retourna à Hawaï. Gagnant sa vie avec des petits boulots, il a commencé à consommer du LSD et a rejoint une bande de hippies vivant sur la plage de Waikiki.
En 1967, il s'est de nouveau déplacé en Californie du Sud et a cette fois commencé à vendre de la marijuana. Bientôt il se mit à transporter de grosses quantités de drogue dans diverses villes aux États-Unis, depuis le nord du Mexique dans des voitures et des avions ; "une carrière" qu'il a suivi pendant 15 ans qui l'a conduit, selon son propre témoignage, toujours plus loin dans le crime et "la folie". Pendant ce temps il s'est marié de nouveau, a eu deux enfants et a beaucoup voyagé fuyant la justice.

Après son arrestation, il a commencé à écrire et à étudier la philosophie orientale. Son premier livre, "How You Lose" (2002), un roman policier, a été traduit en français sous les titres "Le prix à payer" (2008) et "Tout Perdre" (2015).
Il médite régulièrement en prison et a pris ses vœux bouddhistes en 2001.
Voir plus
Par Penelope   Aujourd'hui
Tramber
Tramber, de son vrai nom Bertrand Huon de Kermadec, est un auteur de bande dessinées.

Son surnom Tramber est la traduction en verlan de son prénom Bertrand. Il débute dans le milieu de la bande dessinée en 1977.

Il fait les Beaux-Arts et y rencontre Jano. Avec Jano, il publia la série des "Kébra" (1981-1997), les aventures d'un rat loubard de banlieue parisienne. En 1978, c'est la première apparition de Kebra dans Métal hurlant. Tramber est plus particulièrement chargé des décors et des dialogues.

En 1982, Jano garde le personnage de Kebra, Tramber créé celui de William Vaurien.

Il enchaîna avec la série des aventures de William Vaurien et son acolyte Pypo l'intello, deux chiens. D'abord publiée sous forme de gag en une planche dans Métal hurlant de 1982 à 1986, la série passe à un format plus long lorsque Tramber rejoint L'Écho des savanes des éditions Albin Michel en 1988. Les différentes histoires ont paru entre 1982 et 1993.

Tramber fait partie de l'équipe qui ressuscite "Hara Kiri" en 1993.

site officiel : http://tramber.oueb.free.fr/tramber/keskilaf/01kesk.htm
Voir plus
Par Penelope   Aujourd'hui
François L'Yvonnet
François L’Yvonnet est professeur de philosophie et éditeur.

Il dirige la collection "Via Latina" aux Éditions Albin Michel et co-dirige les "Carnets" de L'Herne. Ami de Jean Baudrillard (1929-2007), il a publié avec lui un livre d’entretiens et dirigé le Cahier de L'Herne qui lui a été consacré. Avec le prospectiviste Thierry Gaudin (1940), il a publié L'Avenir de l'Esprit et le Discours de la méthode créatrice.

Il a par ailleurs publié des études consacrées à Louis Massignon, Paul Claudel, Léon Bloy, George Steiner et Simone Weil.

François L'Yvonnet est Secrétaire exécutif de l’Académie de la Latinité (fondée à Rio de Janeiro par Candido Mendes, Edgar Morin, Alain Touraine, Gianni Vattimo, Carlos Fuentes, Gabriel García Márquez, Augusto Roa Bastos et José Saramago).

Il est également membre du comité de rédaction du magazine Qantara de l’Institut du Monde Arabe (Paris) et du Conseil scientifique de la Chaire Edgar Morin de la Complexité à l'ESSEC.

Il a été professeur de philosophie au lycée Saint-Jean-de-Passy.
Voir plus
Par Penelope   Aujourd'hui
Éric Faye
Éric Faye est un écrivain français.

Il est également journaliste, rédacteur-traducteur aux bureaux parisiens de l'agence de presse Reuters, au service de l'actualité internationale.

Il publie sa première fiction, "Le Général Solitude", une nouvelle, dans la revue Le Serpent à Plumes en 1992. Trois ans plus tard, il développe cette nouvelle en un premier roman homonyme. Son deuxième roman, "Parij", est publié en 1997.

Ses deux premiers livres, parus en 1991, sont un essai sur Ismail Kadaré et un recueil d'entretiens avec cet écrivain, réalisés à Tirana puis en France.

Son œuvre, publiée par la maison d'éditions José Corti et aux éditions Stock, se partage entre des nouvelles, le plus souvent à caractère absurde ou teintées de fantastique, des romans (dont le roman d'anticipation "Croisière en mer des pluies", en 1999 - prix Unesco-Françoise-Gallimard), des essais et des récits, puisés dans des voyages à travers l'Asie et l'Europe de 1982 à 2005.

Le 28 octobre 2010, il reçoit pour "Nagasaki" le grand prix du roman de l'Académie française. Ce roman a été traduit par la suite dans une vingtaine de langues.

En 2012, Éric Faye est lauréat de la Villa Kujoyama à Kyôto, période dont il tire un journal, "Malgré Fukushima".
Voir plus
Par Ariane84   Aujourd'hui
Timothée Demeillers
Timothée Demeillers est né en 1984.

Il est passionné par l’Europe centrale et orientale.

Après avoir longtemps vécu à Prague, il s’est désormais établi entre Paris et Londres, et il partage son temps entre le journalisme et la rédaction de guides touristiques.

« Prague, faubourgs est » est son premier roman.
Par Sphilaptere   Aujourd'hui
Marco Dominici
Marco Dominici est un auteur de bande dessinées italien, connu en France pour plusieurs tomes de la série Succubes.
Par Juin   Aujourd'hui
Edith Wolf


Edith Wolf , agrégée de lettres modernes, a enseigné au Maroc puis en France, notamment dans un collège à Sarcelles.
Après avoir suivi une école d’art de sa région, Adriano de Vincentiis publie sa première BD en 1993 en Espagne et dans la revue Métal Hurlant aux États-Unis.

En 1997 il se rend à Los Angeles pour collaborer avec Dreamworks comme Storyboarder. Il travaille régulièrement avec Peter Chung comme character designer.

En 1997, il déménage à Hong Kong et réalise, pour la société de production FILM WORKSHOP, créée et dirigée par Tsui Hark (Detective Dee, Seven Swords…), des dessins pour des films et projets d’animation.

En 2004, il quitte l’industrie du cinéma pour se remettre à la bande dessinée.

A partir de 2004 son trait donne corps à Sophia (série en cours chez Paquet), ou à la série Succubes publiée chez Soleil, dont l’exposition à la galerie Daniel Maghen (février 2012) reprend et expose une série de planches tirées du dernier volet Eanna [sauf qu'Eanna a été dessiné par Acciarino ???]
Voir plus
Par Sphilaptere   Aujourd'hui
Thomas Mosdi
Thomas Mosdi débute sa carrière artistique comme musicien puis auteur de jeux de rôles (la gamme Légendes, sous son vrai nom Marc Deladerrière). Il collabore au magazine Casus Belli dès 1990.

Grand raconteur d'histoires fantastiques, il signe notamment pour Vents d'Ouest les scénarios de « L'Ile des Morts » (1991) en collaboration avec Guillaume Sorel, « Xoco », qu'il débute en 1994 avec Ledroit puis Palma, « Mort à Outrance » (1995).

Pour les Editions Glénat, il reprend le scénario des « Héritiers du Soleil » (1996), avant d'écrire « Malienda (2001), tandis que deux autres de ses récits paraissent aux Editions Delcourt, « Korrigans » (2000) et Serpenters (2001).

Puis, il signe « Les Passants du Clair de Lune », nouvelle série Loge Noire dessinée par Paturaud, « Triade » dessiné par Sonk, ainsi que « Chimères » avec Béhé chez Vents d'Ouest.

Par Ariane84   Aujourd'hui
Antonio Xerxenesky
Antônio Xerxenesky est né à Porto Alegre en 1984.

Son premier roman "Avaler du sable" (Asphalte, 2015) lui a valu d’être distingué comme l’un des meilleurs romanciers brésiliens contemporains par la revue Granta.

Son deuxième roman "F" a été finaliste du prix São Paulo de littérature.
Par chouquettes73   Aujourd'hui
Jeannette Bougrab
Jeannette Bougrab, née le 26 août 1973 à Châteauroux (Indre), est une universitaire devenue maître des requêtes au Conseil d'État, membre de l'UMP. Elle a été présidente de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (HALDE) du 16 avril 2010 au 14 novembre 2010, date à laquelle elle est nommée au Secrétariat d'État à la Jeunesse et à la Vie associative.
Par tututte   Aujourd'hui
Anne de Mondenard
Anne de Mondenard est historienne de la photographie, diplômée de l'école du Louvre et de l'école Louis Lumière. Après avoir soutenu un mémoire de recherche sous la direction de Françoise Heilbrun, Le fonds de photographies du musée des Monuments français, les épreuves révélées de la Mission héliographique (1996), elle est chargée du fonds de photographies anciennes à la Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. Elle avait précédemment occupé les mêmes fonctions au musée des Monuments français. Elle a été commissaire des expositions Photographier l'architecture 1851-1920 (musée des Monuments français, 1994), Édouard Baldus, photographe (musée des Monuments français, 1996), Une passion française, photographies de la collection Roger Thérond (Maison européenne de la photographie, 1999). Elle est commissaire de l'exposition La Mission héliographique, 1851 (Maison européenne de la photographie, 2002)
Voir plus