AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Renod


Renod
  10 mai 2016
Gene Morgan a un sacré pedigree. Il est né d'un père inconnu et d'une maman péripatéticienne à Lewisville. Il vivote grâce à des arnaques montées dans des salles de jeux quand il décide brusquement de revenir dans sa ville natale. Cette ville cotonnière est typique du sud profond des Etats-Unis au temps de la prohibition. La chaleur y est étouffante, la violence est sans limite et la haine raciale est ordinaire.

Gene Morgan travaille dans un premier temps comme manoeuvre dans une huilerie. Mais très vite ses instincts reprennent le dessus. Car Gene est un être primitif, dépourvu de tout sens moral. Il est prêt à tuer quiconque se met en travers de son chemin ou à prendre par la force une femme qui se refuse à lui. Il mène une vie dissolue et fréquente des prostituées. Un soir, il rencontre une jeune femme. Alors qu'il projette de la violer, il est séduit et promet de l'épouser et d'être un bon mari. Mais on n'échappe pas à la malédiction de son sang.

Le texte est court, concis et brut de décoffrage. Les récits d'un meurtre raciste ou d'un viol sont laconiques. La violence est gratuite et n'est jamais condamnée. le roman souffre d'une construction chaotique. Je me suis demandé où l'auteur souhaitait en venir dans le récit de la vie erratique de Gene Morgan. Mais la partie qui se déroule à Philadelphie offre un final percutant au roman. Si ce n'est pas un grand roman noir, il n'en reste pas moins un roman précurseur du genre publié en 1929. Cette lecture m'a donné envie de découvrir des oeuvres de la maturité de Caldwell. Pour finir, je remercie les éditeurs qui prennent le soin de publier à nouveau ces textes clefs sous une nouvelle traduction.
Commenter  J’apprécie          160



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (12)voir plus