AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Bigmammy


Bigmammy
  28 janvier 2020
Jeanne de la Motte, Sir Gregor McGregor, Thérèse Humbert, Henri Lemoine, Ivar Kreuger, Charles Ponzi, Michele Sindona ou encore Bernard Madoff … C'est un économiste qui nous raconte les plus colossales escroqueries des deux derniers siècles, des affaires qui ont défrayé la chronique, suscité des masses de papiers dans la Presse, provoqué des suicides, duré parfois plusieurs dizaines d'années avant que, finalement, le « pot aux roses » ne soit découvert.
C'est tout l'intérêt de cet ouvrage passionnant : démonter les mécanismes de la supercherie, la replacer dans son contexte conjoncturel national ou international, analyser les ressorts psychologiques communs à ces hommes et à ces femmes qui siphonnèrent des millions voire des milliards à des gogos crédules.
Je connaissais déjà certaines de ces entourloupes (comme celle des paris sur les courses si bien mise en scène par George Roy Hill en 1974 dans son film "L'Arnaque") : l'affaire du collier si néfaste à la royauté, l'héritage imaginaire de Thérèse Humbert, plus récemment le scandale boursier de Bernard Madoff, le mécanisme de la pyramide de Ponzi … Mais j'ai découvert bien d'autres arnaques et surtout leurs ressorts communs.
Il faut se replacer dans l'ambiance de la haute bourgeoisie du XIXème siècle où des fortunes colossales se bâtissent à la faveur de la Révolution industrielle et où la notion d'héritage est capitale. On hérite généralement autour de 30 ans, le flux successoral représente entre 25 et 30% du revenu national. Selon Thomas Piketty, en 1885 – 1890, les patrimoines hérités représentent 90 à 95% des patrimoines privés. Il y a donc beaucoup d'argent disponible, et peu d'opportunités de placements rémunérateurs. Cela attire d'un côté les pauvres – l'escroquerie à la colonisation – et les riches attirés par des taux de rendement nettement au-dessus de la moyenne et pour lesquels une perte n'est pas dramatique. Une aubaine pour les professionnels de l'esbrouffe, les princes et princesses du bluff.
Car le plus souvent, ce sont les titulaires des très très hauts revenus qui sont les victimes des escrocs, qui, vexés de s'être laissés berner, ne déposent pas plainte … D'autre part, les arnaques durent parce que ceux qui voient – il y a nécessairement des intermédiaires complices qui se servent au passage, se taisent. Cependant, toutes les bulles financières finissent par exploser et les pyramides s'effondrer. C'est la faillite de Lehman Brothers et le retrait massif des capitaux qui ont coulé Madoff.
Dernière analyse psychologique des arnaqueurs : ils sont le plus souvent des pervers narcissiques, séducteurs et manipulateurs, ont l'illusion d'un pouvoir absolu et de succès illimité, sont dans l'incapacité de reconnaître leurs échecs et de se soucier des autres …
Lien : http://www.bigmammy.fr/archi..
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (5)voir plus