AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de ytsablog


ytsablog
  28 octobre 2015
Alors ça a commencé comme ça : Oh un Polar, oh, un nouvel auteur français, oh, ça parle aussi de Rock et de Blues, oh, le titre est sympathique et la quatrième de couv' alléchante et ô joie, j'ai un billet de 20 qui traine dans mes fouilles… Achat ! L'occasion qui fait le larron en quelque sorte…

Et l'occasion fut bonne et le larron comblé. Parce que « du Son sur les Murs » est un bon roman. Un très bon premier roman même. Frantz Delplanque nous livre ici un petit opuscule très bien mené : rythme soutenu et intrigue bien construite. On dirait du Guez, ça ressemble à du Benacquista, tout ce que j'aime, avec la petite touche d'originalité personnelle qui va bien.


Il y a surtout le héro, jeune retraité de retour dans son pays basque natal. Un héro bien campé, détaché, cynique et au final bien sympathique malgré ses coupables activités passées. Jon Ayaramandi est de ces personnages romanesques que l'on quitte à regret une fois la dernière page tournée et que l'on se prend à espérer revoir dans de nouvelles aventures…
Les autres protagonistes ne sont pas en reste qui, bien que personnages classiques du roman noir, la petite pépée sexy, le vieux gangster, n'en sont pas moins d'une belle épaisseur.

Et puis il y a la musique, véritable bande son qui colle à l'histoire, comme dans un film de Melville et qui participe aussi à notre plaisir de lecteur.

Le style est agréable, drôle parfois, cynique souvent, servant l'histoire comme la guitare de Malcom Young les morceaux de qui vous savez…

Bref, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire « du Son sur les Murs » et en rédigeant ce petit papier je me dis qu'il serait peut-être bon que je me procurasse le second bouquin de Delplanque pour retrouver l'ami Ayaramandi.
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus