AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de TheOtter


TheOtter
  26 novembre 2017
Or donc, Jeremy Ferrari. Quiconque l'a déjà vu en spectacle le sait, le ton du livre sera acide. Et celui-ci fonctionne d'ailleurs mieux quand on le lit en imaginant sa douce (non) voix. Il reprend son thème favori, les aberrations humaines, cette fois-ci via le prisme des guerres. Il commence par la première guerre mondiale, poursuit sur la seconde, fait un petit détour par les multiples guerres coloniales, finit sur les deux guerres du Golfe. Vaste programme. Happy Hour à Mossoul n'est évidemment pas un livre d'Histoire, l'auteur ne choisit de relater que quelques anecdotes à chaque fois (toujours corrosives et bien choisies), pour nous rappeler soit des éléments importants, soit nous apprendre quelques détails et subtilités. Parfois bien sûr, l'absurde de l'Histoire frôle l'humour de Jeremy Ferrari, et mieux vaudra vérifier ce qu'on lit. Cependant, son ouvrage fait bien son office, il divertit, et offre une porte d'entrée sur le monde de l'Histoire : qui aura été intéressé par tel ou tel passage pourra poursuivre de lui-même des recherches. Et rien que pour cela, merci.
Je reste cependant un peu plus mitigée sur la partie humour. Je ne mentirai pas, j'ai ri aux éclats à de nombreuses reprises, et n'ai pas pu m'empêcher de citer le bouquin à quiconque était à mes côtés pendant ma lecture. Cependant, quelques vaseuses m'ont parfois refroidie (aaah, les putes et les PD) et dans un livre dont la façade est l'amusement, ça fait mal. Il faut croire que les blagues gratuites passent mieux à l'oral qu'à l'écrit (il faudrait déjà que je le réécoute pour savoir s'il n'y avait pas des choses que je n'avais pas relevé). L'enquête est en cours, mais je pense malgré tout que ce support n'était pas propice à une restitution parfaite du ton de Jeremy Ferrari, je ne l'ai pas complètement suivi. Je finis sur les choses qui ne sont pas passées avec les dessins. Je n'ai pas parlé du dessinateur, Patrick Borkowski, tout simplement parce que je n'ai pas été sensible à sa patte. Rien de grave ici, le mec fait le taf, celui-ci me laisse simplement de marbre.

Malgré ces légers écueils, l'ouvrage est toujours drôle et amusant, et apporte un peu de contenu à quiconque s'intéressant de près ou de loin à l'Histoire (ou pas d'ailleurs). Plutôt une recommandation donc.
Lien : http://lessenslivresques.wee..
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (1)voir plus