AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Yi


Yi
  08 décembre 2015
Très gonflante cette lecture. J'ai mis deux étoiles seulement parce que je suis sortie de ma lecture moins ignare ; l'auteur m'a familiarisé avec les arme EMP.

Résumé ;
Du jour au lendemain, dans une petite ville de Caroline du Nord, l'électricité est coupée.
Le professeur/docteur/colonel john Matherson, père de deux filles vit dans ce petit village. Alors que la tension monte, il va devoir faire face aux problèmes d'une société qui part à vau l'eau. Alors qu'on se trouve dans une ère ou le dieu électricité règne, les plus infimes détails deviendront cause de déchirement.

Les points négatifs ;

Le premier et le plus pénalisant pour l'oeuvre ; c'est le personnage principal.
C'est le cliché, le gros gros cliché du héros américain parfait - patriote - veuf - courageux - ex militaire - resté auprès de sa femme décédée d'un cancer - papa protecteur - pieux - pro de la survie - gendre exemplaire.

Ouf ! On en a terminé ? Non, pas encore.

Un détail qui m'a interpellée sur ce personnage de fiction c'est que c'est un copié collé de l'auteur.
Lisez la bio de Forstchen sur wiki, vous aurez l'impression de lire un descriptif de John Matherson.
Du lieu au diplôme en passant par l'avion (un aeronca) et les connaissances historiques (guerre de sécession), tout y est.
Apres on tombe dans la psychologie mais j'ai l'impression qu'a travers le personnage principal, l'auteur s'emmerde pas à se faire mousser.
Un avatar parfait de lui même...
Mais à trop pousser dans la perfection on sombre dans le ridicule.
Par exemple : il résout le mystère de l'arrêt de l'électricité en...deux jours !
Les autres personnages son peu ou carrément pas développé, c'est john le héros et personne d'autre.

Autre point négatif ;
Le patriotisme aveugle poussé à l'extreme.

C'est étrange, ayant vécu un certain temps aux us je n'ai jamais trouvé le patriotisme des américains agacant. Peut être parce que c'était distillé avec mesure...
Dans ce roman pas de parcimonie, l'auteur nous fait l'apologie de l'Amérique sans demi mesure. Les vétérans sont les modèles et les militaires sont les sauveurs.

Qui dit Amérique dit religion ; on nous saupoudre du psaume, un ave maria, quelque élans de foi religieuse.
Néanmoins face au matraquage patriotique c'est tout a fait raisonnable.

Troisième point négatif :
L'Histoire.

L'auteur se complait dans le passé (Vietnam guerre de sécession).
Ok pourquoi pas.
Il introduit son savoir par le biais d'anecdotes.
Merveilleux j'adore !
Sauf que ça me donne l'impression d'être maladroit, bourratif.
Toutes les trois pages l'auteur/john place avec ses gros sabots ses allusions.
Tout y passe.
la guerre de sécession
la guerre du golfe
la deuxième guerre mondiale
Leningrad
Stalingrad
la guerre froide
Gettysburg
Peste noire du XIVe
Omaha beach

Paradoxalement au milieu de toutes ces allusions guerrières, la bataille réelle du roman - l'assaut de la Posse - est survolé.
Un affrontement de 8 heures comparables aux plus grandes stratégies militaires de l'histoire ?
On se fou de qui ?

Quelques (rares) points positifs qui se démarquent :
- J'ai beaucoup apprécié d'en apprendre plus sur les impulsions electro magnétiques.
- le dernier chapitre, ou, contre toute attente, le pessimisme rabat le caquet d'une Amérique qui se relève envers et contre tout.

Conclusion : pas plus de deux étoiles.
L'histoire est réaliste avec son lot de drames et ses EMP. Mmais pas son personnage principal, trop cliché.

Apparemment les droits ont été acheté par la Warner Bros.
je vois bien Roland Emmerich (2012, le jour d'après) pro du Blockbuster, réaliser un nanar.
Commenter  J’apprécie          84



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (5)voir plus