AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Pois0n


Pois0n
  16 août 2018
« Une nuit à Dubaï », c'est une petite romance toute simple entre deux expats s'étant retrouvés par hasard dans une situation compromettante. Pour sauver les apparences autant que le juteux contrat de l'un et l'emploi de l'autre, Danny et Georgia n'ont pas vraiment d'autre choix que de contracter un mariage de convenance. Et si l'on regrettera le cliché du coup de foudre dans l'ascenseur, on appréciera que Bella Frances ait par la suite pris le temps de développer l'attirance entre eux de façon progressive, naturelle.

Ainsi, tout le premier tiers du livre couvre la fameuse soirée du scandale : la rencontre, l'arrangement... le rythme est posé, l'auteure prend le temps d'installer les bases de son récit et notamment de vraiment justifier le mariage. Puis l'on suit la lune de miel diplomatique, pendant laquelle Danny et Georgia apprennent doucement à se connaître, s'apprivoiser, faire la part des choses entre l'attraction qu'il y a entre eux et la réalité de leurs vies. Parce que bien évidemment, même issus de milieux différents, chacun d'entre eux porte le poids de son passé. Et si Danny n'est ni arrogant, ni dominateur (et donc beaucoup moins tête à claques que le héros de romance de base), il se révèle en revanche un control freak en puissance, allergique à l'imprévu. Or, Georgia est le plus gros imprévu qui pouvait lui tomber dessus. Elle, de son côté, a déjà été trahie une fois et n'envisage pas une seule seconde de prendre le risque que ce mariage factice puisse déboucher sur quelque chose de sérieux. Rien d'original donc, mais c'est bien fait. Et si l'on trouvera parfois exagérées les réactions de l'un ou de l'autre, globalement, la naissance de leur idylle s'avère crédible.

Restent les trente dernières pages, où la narration passe en mode accéléré. Entre la grosse ellipse de quelques jours qui donne un côté précipité au déroulement des évènements et un ressort scénaristique totalement négligé (spoiler)(fin spoiler), heureusement que le chapitre final se révèle sympathique et tel qu'on était en droit de l'attendre... Néanmoins, un ou deux chapitres de plus pour développer l'intrigue aussi bien qu'au début n'auraient indéniablement pas été un luxe !

C'est donc une petite romance toute mignonne que propose « Une nuit à Dubaï », plutôt agréable à suivre... mais très sage ! Si Danny et Georgia consomment bien leur mariage, ces passages ne vont pas au delà de quelques lignes et du résumé sommaire. Autant dire que si vous aimez les romances épices, vous risquez de trouver celle-ci sacrément culcul. Quant au côté bling-bling que l'on pouvait redouter (après tout, le truc aurait tout aussi bien pu s'appeler « La prof de sport et le milliardaire »), il est finalement assez discret et n'est mis en avant que lorsque l'intrigue le justifie.

Globalement, « Une nuit à Dubaï » est donc plutôt une bonne surprise, le genre de lecture légère et sans prise de tête qui fait du bien de temps en temps !
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox