AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Takalirsa


Takalirsa
  17 février 2021
Jusqu'où peut-on aller dans le mensonge pour découvrir la vérité ? En quête d'identité, Brandon enquête sur un homme qu'il pense être son père… et se perd. En effet, se faisant passer pour un autre, il n'arrive non seulement pas à cerner cet homme fuyant éludant les questions et contournant les sujets de conversation, mais de plus il se retrouve à mentir à la fille qu'il aime. Enfant illégitime, étudiant brillant mais d'origine modeste méprisant la mère qui l'a pourtant élevé avec amour, Brandon s'imagine d'autres origines, entre colère et frustration. « C'est une déception, la première, peut-être, d'une longue série »…

Qui est réellement cet André Dulin qui prétend avoir fait des études de médecine et que l'on retrouve dans un amphi de la Sorbonne ? « Est-ce qu'il est vraiment prof ? Est-ce qu'il est médecin ? Est-ce qu'il est psy ? ». Ou juste un imposteur ? Plus Brandon cherche à comprendre, plus il se rend compte que « tout sonne faux chez cet homme ». Tout comme chez lui qui s'enferre dans ses mensonges… Ne vaut-il pas mieux que celui qu'il espionne depuis des mois ?

Certes Dulin est un homme médiocre. D'ailleurs « vaut-il vraiment la peine de le connaître, et de se faire connaître de lui ? », « Vaut-il mieux avoir un père escroc ou pas de père du tout ? ». Une chose est sûre : il est fatigant de faire semblant et Brandon aura à coeur de s'extirper de ses mensonges. de même, il cherche à changer sa nature profonde (« Tu t'écoutes parler ») afin de plaire à Margaux. Que Dulin soit son père ou non, il ne veut pas lui ressembler.

Ainsi, le récit est mené comme une investigation, avec sa touche de suspens, cependant c'est en réalité un roman d'initiation, celui d'un jeune homme qui se cherche des bases pour mieux se construire. J'ai apprécié l'emploi de la première personne qui nous immerge dans l'esprit du héros (et ponctuellement, de sa mère), cependant j'ai trouvé que l'autrice nous perdait trop souvent dans les méandres de pensées inutiles à l'intrigue et qui en cassaient le rythme. Malgré tout on sent bien l'évolution du personnage, qui perd en arrogance et gagne en profondeur, et l'issue de l'histoire conforte dans l'idée que l'on cherche souvent ailleurs ce que l'on a sous les yeux !
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (5)voir plus