AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Pois0n


Pois0n
  07 septembre 2018
Le destin des McKinnon, c'est un recueil de trois nouvelles qui se suivent chronologiquement, où chaque membre de cette fratrie née en plein coeur du bush australien aura tour à tour à se dépêtrer avec les affres de l'amour.

Dans la première des trois nouvelles, nous découvrons Charity, une jeune anglaise à la recherche de son frère disparu. Fille de pasteur, parfait cliché de la jeune oie blanche, ayant perdu sa mère à l'adolescence, la jeune femme s'est depuis consacrée entièrement à son père, son frère et la paroisse, se coulant de la moule de la parfaite petite femme d'intérieur. Elle n'a ni fait d'études ni voyagé jusqu'à ce jour... autant dire que la rudesse aussi bien du climat que des habitants du coin est un vrai choc pour elle ! Cependant, Charity est loin d'être une héroïne mièvre et sans saveur. Elle a conscience de ce qu'elle est, possède un certain sens de l'autodérision comme de la répartie, bref, elle est attachante.
Parfois, dans les Harlequin, le développement de la romance se veut archi-précipité : ici, c'est tout l'inverse. Pendant les bons trois quarts de l'histoire, l'intrigue tourne surtout autour de la disparition de Tim et de la découverte de l'Outback par Charity. Oui, il y a attirance mutuelle... mais celle-ci se développe naturellement, sans forcer. Entre le mystère et les beaux paysages, on n'a de toutes façons pas le temps de s'ennuyer. Alors oui, le moment venu, c'est super hyper sage (on est dans le registre du bisou enfiévré, rien de plus) mais le style de l'histoire et le duo s'y prêtent tellement bien que non, vraiment, c'est l'idéale petite romance toute douce qui fait du bien. (8/10)

La seconde nouvelle voit Annie, la jeune soeur du héros du premier tome, quitter son bush natal pour la grande ville de Brisbane afin de rencontrer son flirt internet. Mais rien ne se passe comme prévu... et c'est finalement un proche dudit correspondant, en essayant de rattraper ses bêtises, qui se rapprochera d'Annie.
Ici, la romance est beaucoup plus rapide, quoi que là encore plutôt naturelle. Comme Charity, Annie s'adapte plutôt vite à son nouvel environnement... et si le déroulement des évènements et les réactions des personnages se veulent assez logiques, quelques ellipses temporelles et le fait qu'il ne se passe en fin de compte pas grand-chose rendent cette histoire bien moins attractive que la première. Enfin, j'ai trouvé le personnage de Theo assez creux, ou en tout cas pas assez développé. de même que l'alchimie censée naître entre lui et Annie, assez peu palpable. Bref, ça se lit, mais ça manque un peu de magie, voire même d'originalité. (6/10)

Enfin, la dernière nouvelle se focalise sur Reid, le frère aîné, et surtout Sarah, l'institutrice du coin, avec qui les choses stagnent depuis... 10 ans (ah oui, quand même). Enfin, pas tout à fait : ils ont été ensemble à une époque, avant que Reid ne se referme brutalement comme une coquille d'huître, laissant la pauvre Sarah dans le flou le plus total.
Autant le dire tout de suite : si la plume de Barbara Hanney est toujours aussi agréable, si on retrouve avec plaisir les jolis paysages de l'Australie sauvage, si on ressent pleinement les tourments de Sarah tant l'émotion passe bien...
… la nouvelle est totalement plombée par le comportement débile de Reid (pardon, mais il n'y a pas d'autres mots). Oui, il a ses raisons... sauf que les raisons en question ne tiennent absolument pas debout (). Donc, pendant les 80% du truc, on ne peut qu'avoir de la peine pour Sarah, injustement évincée et, contrairement à nous, ne sachant même pas pourquoi. Et puis, tout à coup, miracle, . « Tout ça pour ça, génial ! » Bref, c'est bien écrit, mais côté scénario, c'est quand même très bancal et Reid est irritant au possible.
Après une première histoire coup de coeur et une seconde convenue mais pas désagréable, c'est la douche froide. Les cow-boys sexy c'est bien, mais avec un cerveau c'est mieux, SVP. (4/10)

Reste l'épilogue, attendrissant à souhait et qui permet de quitter cette saga sur une note très positive.

Au final, le destin des McKinnon, bien que constitué de nouvelles inégales, n'en reste pas moins une lecture très sympa, qui nous emmène sans mal à l'autre bout du monde suivre ces romances de trois duos bien différents, sans aucun sentiment de répétition ni de lassitude. Dépaysement garanti !
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox