AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Henriette


Henriette
  27 août 2011
La mention "conte de fée caustique" me faisait attendre quelque chose de très décalé, voire une parodie - en fait pas du tout, c'est un vrai conte de fées, au premier degré.
Seulement, il est plus sombre qu'un conte pour enfants (sauf évidemment Andersen ou les frères Grimm, mais bref).
L'héroïne - nommée Morue puis Beauté - n'a rien de classique. Elle est laide (à l'origine) et elle n'est ni pleine de bonté, ni pleine de sagesse - elle est plutôt niaise et égocentrique, et sa beauté est nettement plus sensuelle que la beauté pure et lumineuse qu'on prête traditionnellement aux princesses de conte de fées.
J'ai bien aimé le personnage de sa "bonne fée", Mab, en réalité une sorte de fée déchue rejetée par ses pairs et qui pousse Beauté/Morue vers le matérialisme le plus élémentaire, l'incitant à abandonner l'homme qui l'a sauvée et respectée, prêt à tout pour elle, au seul prétexte qu'il n'est pas assez riche. On est loin de la douce marraine qui incite sa protégée à la bonté et à la sagesse.
Autre personnage intéressant et lui aussi atypique, celui de la princesse Claudine, à qui une fée a attribué en représailles (!) les dons "habituellement [destinés] aux garçons: l'intelligence affutée, l'indépendance d'esprit, l'autorité naturelle".

Bref, une histoire qui conjugue le vrai conte de fées avec des préoccupations plus sombres et adultes (politiques notamment) et des personnages bien plus complexes que ne le veut la tradition.
Un récit rare et original, joliment mis en images avec un graphisme et des couleurs particulières, qui rappellent les enluminures. On a hâte de voir la suite.
Commenter  J’apprécie          80



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (8)voir plus