AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de mylena


mylena
  09 juin 2021
Dans ce tome 4, Carmen Cru est égale à elle-même. Pour ceux qui ne la connaissent pas, c'est une très, très vieille dame d'aspect inoffensif, toute voûtée, toute courbée. Elle ne paye pas de mine avec son manteau élimé et son bonnet informe, mais elle est propriétaire de sa maison entourée d'immeubles. Dans ce volume on en apprend un tout petit peu plus sur sa jeunesse en feuilletant avec elle son album photo. Elle traverse le quotidien des gens qu'elle croise, ils se méfient, mais finissent par se laisser avoir par son apparence ou par son caractère, voire par les deux. Il faut dire que pour Carmen Cru tout est occasion de critiquer le monde entier et l'absence de respect, d'éducation et de bonnes manières des autres. Et elle a toute sa tête, un cerveau toujours vif et prêt à trouver la ruse qui lui permettra de parvenir à ses fins. Il faut dire qu'elle est à la fois intemporelle et hors de son temps. Elle a sa manière bien à elle de faire le ménage ou de se débarrasser des souris.
Le graphisme de Jean-Marc Lelong est minutieux, et le tour de force c'est de réussir à nous faire éprouver une certaine tendresse pour un personnage antipathique, débordant de méchanceté et d'égoïsme.
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus