AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Arthore


Arthore
  22 février 2020
Quelques mots sur l'auteur, Stéphane Levallois; maitre de l'univers de la science fiction et du dessin, très souvent sollicité par l'industrie cinématographique américaine (Alien, King Kong, Harry Potter...)

Avec cet album, découverte pour moi d'un nouveau genre: un space opéra dont le héros est Léonard de Vinci, et Ridley Scott, la personne à qui cet album est dédié.
Impossible de ne pas plonger immédiatement dans l'univers du génie que fut Léonard de Vinci avec cet album. le dessin est là, le trait, les courbes, les inventions...
Au moment où le Louvre rend un immense hommage au dernier homme universel, ne pas prendre à la bibliothèque cet ouvrage exceptionnellement libre eut été une hérésie!

L'idée de départ est totalement inattendue, certains diront loufoque : parvenir à faire un clone de Léonard de Vinci des milliers d'années après la mort du Maître, pour tenter de sauver ce qui reste des hommes.
Comment: grâce à la renaissance de son génie guerrier! va déclarer Maître V.A.S.A.R.I au jeune Léonard 2.
Cet album est en réalité un prétexte; le texte et l'histoire ne sont qu'annexes. Les planches supplantent l'ensemble; les dessins, les croquis, en noir et blanc pour le futur, au sépia pour suivre le Maître, dépassent ce que l'on peut attendre. Car attention, rien ne vous préparera à ce que l'on découvre. Stéphane Levallois a sélectionné un grand nombre de dessins et tableaux pour représenter ses personnages.
Sur la 4ème de couverture figure seulement la dernière phrase de la dernière feuille du manuscrit de Madrid de Léonard de Vinci : "je suis celui qui naquit avant le père; je tuai le tiers des hommes; puis retournai dans le ventre de ma mère"

Nous naviguons entre le futur, l'espace et la vie du génie, ses dessins, le pourquoi de ses premières dissections humaines en 1510, ses inventions pour voler ou pour détourner le fleuve Arno ("l'ingegno plie la nature aux volontés et aux désirs de l'homme").
Un album qui va soit totalement vous transporter, soit vous laisser de marbre et donc vous pousser à le refermer au bout d'une vingtaine de pages...
Attention Léonard de Vinci se disait être un dissimulateur, orgueilleux, "l'homme du non finito", un solitaire, mais il a su se faire mondain, séduire, accumuler des commandes.
Et Stéphane Levallois a préféré tout redessiner plutôt que de passer par du dessin assisté par ordinateur.
Alors,,,,
A vous de voir, plus que de lire!
Commenter  J’apprécie          80



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (8)voir plus