AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de LauraDarcy


LauraDarcy
  14 novembre 2016
C'est début juillet que j'ai craqué sur ce poche. La couverture m'a tout de suite attiré l'oeil. Je suis programmée depuis ma plus tendre enfance pour réagir aux couleurs roses, mon côté princesse qui refait surface. Je raffole de cette couleur, je n'y peux rien.
Une fois, le roman en main le résumé a fini de me convaincre qu'il fallait que je reparte avec lui. Pourtant ce n'est pas faute d'avoir une pile à lire qui déborde. Mais quand on aime, on ne compte pas, c'est bien connu.

L'histoire de Clarrie et Olivia Belhaven m'a fortement fait penser aux sagas romanesques télévisuelles qu'on retrouvait chaque été sur les grandes chaînes. Avez-vous vous aussi connu Terre Indigo, Tramontane ou Château des oliviers ? Ces sagas qui mêlaient grande héroïne, romance et rebondissements.

Transportées dans une plantation de thé en plein coeur des montagnes de l'Inde, les soeurs Belhaven vivent dans le luxe. À la suite de la mort de leur mère, Jock le père, sombre dans l'alcoolisme. Tout ce qu'elles ont toujours connu est sur le point de disparaître, englouti par les dettes. Non loin de là, l'exploitation des Robson prospère. Mais les Robson et les Belhaven sont ennemis alors quand Wesley Robson propose de racheter la plantation, les vieilles rancoeurs font surface. Jock sombre toujours plus jusqu'à en mourir. Clarrie et Olivia vont devoir abandonner l'Inde pour rejoindre un proche parent en Angleterre.

Être une femme au début du XXe siècle n'a rien de simple surtout lorsque vous avez été habituée toute votre vie à un certain confort. Clarrie est une femme entêtée, courageuse et travailleuse qui va avoir à coeur de supporter les aléas de la vie et en sortir la tête haute. Son moteur est son amour inconditionnel pour sa soeur Olivia, une jeune fille chétive, capricieuse et orgueilleuse qui n'aura aucune reconnaissance envers sa soeur.

Rien qu'avec cette dernière phrase, vous pouvez déjà en déduire que j'ai détesté le personnage d'Olivia. Elle compte toujours sur sa soeur pour s'en sortir et survivre. Et lorsque son aide n'est plus nécessaire, elle raye très facilement Clarrie de sa vie la laissant seule à supporter un mari qu'elle n'aime pas et un beau-fils cruel. Il faut qu'Olivia soit à nouveau en position de faiblesse pour renouer un lien avec sa soeur. Malgré les années passées, Olivia n'a pas changé d'un iota, elle reste une petite fille prétentieuse et jalouse. Clarrie est en difficulté, mais à aucun moment Olivia ne prêtera attention à ses problèmes.

Depuis qu'elle a quitté l'Inde, la vie n'a pas été facile pour Olivia. J'ai admiré son personnage qui traverse les épreuves la tête haute avec l'espoir qu'un jour elle trouve le vrai amour. Cet amour est incarné par Wesley Robson, famille ennemie des Belhaven depuis de nombreuses années. La haine aveugle Olivia qui n'arrive pas à reconnaître les qualités de Wesley. Doit-elle être fidèle à la mémoire de son père ou vivre sa vie comme elle l'entend?

Janet MacLeod Trotter a une plume très agréable qui a réussi à me faire voyager dans les plantations de thé de l'Inde britannique où l'ascension sociale y est plus facile, dans les bas fonds de Londres où les soeurs Belhaven seront traitées comme des esclaves par des gens peu scrupuleux qui n'arrivent pas à s'habituer à l'industrialisation du pays, ou encore dans les cuisines d'une maison bourgeoise.

J'ai connu avec ce roman un maelström d'émotions. Il est rare que je pleure durant une lecture et même si je n'ai pas pleuré à chaudes larmes, mon coeur et ma gorge se sont contractés sous le chagrin.
Si vous avez l'occasion de croiser ce roman en librairie et que vous aimez les grands destins de femmes, laissez-vous tenter!
Lien : https://darcybooks.wordpress..
Commenter  J’apprécie          21



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus