AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Ewylyn


Ewylyn
  02 décembre 2013
Il s'est écoulé plusieurs mois depuis ma découverte du premier tome, mais je reste convaincue qu'il s'agit d'une série intéressante et sympathique. Et ce, en dépit de quelques couacs. J'ai retrouvé aisément mes marques, les personnages et l'univers du premier tome sans être perdue, c'est déjà un très bon point.

L'intrigue est très haletante, nous suivons de nombreux retournements et l'enquête se fait pas à pas aux côtés de nos capes pourpres. Il y a de très bonnes surprises en matière de rebondissements, même si je reconnais que l'histoire a mis plusieurs chapitres avant de me captiver entièrement. J'étais certainement plus attentive au premier tome. Néanmoins, l'histoire est mieux maîtrisée, les indices nous dispersent et pourtant le résultat est cohérent. le final est soigné et bien pensé. Je pense que je vais faire une pause avant d'attaquer le troisième opus.

L'immersion est totale. le vocabulaire est typique de celui employé au moyen-âge, les tournures de phrases le sont également. Nous sommes devant un vrai travail abouti en ce qui concerne la création d'une atmosphère médiévale. Les personnages, leurs vêtements, les lieux, tout est soigneusement évoqué avec précision, ce qui rend la lecture très immersive. D'autant plus que les notes de bas de page et le glossaire en fin de tome sont plus que très appréciables. Ils témoignent d'un vrai souci du réalisme.

La plume est travaillée, les descriptions donnent immédiatement des images, les créatures sont effrayantes, le pouvoir des mots alloué aux Conteurs est formidable... le style est fluide et sympathique, on se laisse facilement transporter. du moins, dès que l'on entre dans l'histoire. Comme je l'ai indiqué précédemment, j'ai mis du temps à suivre l'intrigue, j'évitais de sauter des paragraphes à cause de quelques lenteurs et du manque d'action au départ. Passé cette petite baisse de régime, on apprécie le style et les péripéties de nos héros.

Les illustrations de couvertures sont très belles, les motifs évoquent très clairement le moyen-âge. L'image en couverture nous présente Paris, les tons ocre et bruns sont bien choisis et donne une atmosphère particulière à l'ouvrage en tant qu'objet. On a des gargouilles, des bâtiments et très certainement Roland en premier plan sur un toit. C'est une idée très intéressante de nous faire quitter l'Angleterre pour la France, le voyage se révèle positif. Les illustrations en noir et blanc trouvées dans le récit sont particulières dans leurs styles, elles me font penser à des vitraux avec cette compartimentation à l'aide de traits noirs. Je leur trouve un certain charme et elles nous donnent des idées sur les personnages rencontrés.

Nous retrouvons quelques personnages du premier tome et nous en découvrons d'autres. Roland poursuit son apprentissage, il reste un protagoniste courageux et volontaire, prêt à tout pour résoudre cette affaire. J'ai aimé son évolution au fil du roman et le fait qu'il adopte un esprit plus critique envers Mathilde. Bien qu'elle soit sa mentore, elle reste très mystérieuse. J'aime son côté « mystère », j'admire sa ténacité, mais je n'accroche toujours pas avec sa personnalité, elle fait trop cachottière, trop « chef ». Il y a quelque chose en elle qui me la rend énervante. L'Insondable est un Conteur muet, il a eu des déboires et pour honorer son courage, il peut conserver son titre même s'il ne peut plus parler. Toutefois, il est avisé et perspicace, c'est un personnage que je serais ravie de voir par la suite. Ruppert demeure plus secret, il y a une raison à son comportement différent, mais j'apprécie toujours ses interventions. En somme, chacun des personnages rencontrés est travaillé et apporte quelque chose au récit, quel que soit le côté qu'ils choisissent.

Pour terminer cette chronique, je dirais que j'ai été moins emballée par cet opus que par son prédécesseur. Néanmoins, une fois prise dans le récit, on s'accroche à l'intrigue complexe et palpitante dans un cadre médiéval maîtrise et soigneusement retranscrit. Les rebondissements sont importants, l'action et l'humour, l'amitié et la magie sont des termes forts et récurrents. Les protagonistes évoluent, on retrouve avec plaisir ceux du premier tome et nous en découvrons des nouveaux. C'est un deuxième tome mitigé, mais j'en ressors assez de positif pour me persuader de poursuivre la série.
Lien : http://la-citadelle-des-livr..
Commenter  J’apprécie          80



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (6)voir plus