AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de becdanlo


becdanlo
  28 mai 2015
A la recherche du Bonheur perdu

« Garde-meubles et petite valise » est un livre singulier, avec un petit semblant d' « A la recherche du Bonheur perdu ». Les personnages du roman de Pierre Paul Nélis sont marqués par l'amitié (dont une amitié « père-fils » très touchante) et la bande de copains, qui au fil du temps et des événements feront qu'un jour « cinq font six ».
« Recherche du Bonheur perdu » : celle des communautés des années 70, en l'occurrence à Ibiza avec son parfum de liberté, d'excès parfois même et qui marquera les esprits tout au long de la vie des protagonistes de ce roman, comme l'éloge de la lenteur pour Lucien.
Parvenu au terme, de ce que l'on nomme « la vie active », le passé reprend force tout naturellement et c'est aujourd'hui du coté des « éco-villages » qu'il faut chercher la suite des ces utopies d'autrefois.
« Un livre singulier », car l'intrigue est émaillée de considérations techniques pratiques concernant la santé, l'alimentation ou l'architecture... avec cette quête de l'endroit propice à l'installation de la maison communautaire où se mêlent légendes et superstitions avec « Le puits aux Fadarelles ». On prend alors plaisir à suivre cette construction... et la « reconstruction » de certains personnages de l'histoire tel que Lucien, le père de Maxime.
Un nouvel opus à l'oeuvre littéraire naissante de Pierre Paul Nélis, qui plus que jamais nous montre une voie d'optimisme pour l'avenir : celle du regard de la jeunesse d'esprit, celle pour qui cela mérite de se battre à l'image de Paul et André Menier de la « La Bataille d'Ypres. » dont l'histoire nous est offert à la fin de l'ouvrage.
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox