AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Guylaine


Guylaine
  26 août 2017
Asher Lev a 4 ans quand débute ce roman. C'est un petit bonhomme, juif hassidim, vivant avec ses parents à Brooklyn et il a un don, il dessine…
Très vite, son père lui fait comprendre que ce qui était toléré, parce qu'il n'était qu'un tout petit enfant, doit cesser. le dessin, c'est au mieux une perte de temps, au pire l'expression du mal, le Sitra Ashra.
Mais on ne peut pas plus demander à Asher d'arrêter de dessiner que d'arrêter de respirer…
Chaïm Polok nous narre alors son difficile parcours, ses souffrances, l'incompréhension des êtres qu'il aime : ses parents, ses camarades de classe, ses professeurs…
J'avoue avoir été en colère à plusieurs reprises. Mais lui reste calme, digne, crayon en main il poursuit son chemin coute que coute, envers et contre tous.
J'ai été en colère… et puis lorsque j'ai tourné la dernière page, je me suis demandée ce qu'il serait devenu s'il était né dans un milieu où son art avait été le bienvenu ? Peut-on devenir un artiste de génie si la route qu'on emprunte est lisse et douce ? Là est la question…

Commenter  J’apprécie          210



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (18)voir plus