AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Tatooa


Tatooa
  04 juin 2019
L'agent des ombres, c'est une drogue...
Quand on n'en lit plus pendant de longs mois, on est en manque. C'est quand même incroyable un truc pareil ! du moins c'est ce qu'il m'arrive. Alors oui j'ai lu entretemps, grâce à une opération Masse Critique, l'histoire d'Estrée par R. Vanhoorde, qui s'en tire pas mal. Mais Cellendhyl, alala, c'est quelque chose.

Alors oui, c'est répétitif, sans doute, quand on les lit tous d'affilée, et c'est peut-être exactement ce qu'il ne faut pas faire. En attendant, bonjour les rebondissements inattendus dans ce dernier tome. C'est toujours bien écrit, je prends un pied pas possible en lisant les combats (et heureusement parce qu'il y en a beaucoup, si vous n'aimez pas ça, passez votre chemin. J'ai adoré les Shen'Gaths, les garde du corps féminines de Rykar, cette classe, terrible !). Dans ces livres, j'aime bien les moments de calme aussi, les repas, les menus, les extravagances de Gher, ça détend et ça repose.

J'espère juste que M. Robert nous a prévu la suite pour dans pas trop longtemps, parce qu'ici, on s'arrête sur un cliffhanger assez insupportable, boufre ! Alors oui, certes, c'est bien de s'attaquer à une nouvelle saga "western", mais on aimerait bien avoir les réponses aux questions de notre Cellendhyl de Cortavar, aussi, sur ses parents, sur qui est l'ex patron de Maurice (et même sur qui est Maurice, il est bien intrigant celui-là), bref, ce tome fini sur des tas de points d'interrogation, c'est à la fois frustrant et jouissif. Arfeu !

Donc, c'est pour quand prévu pour, la suite ? Hein ?
Commenter  J’apprécie          144



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (14)voir plus