AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de MelieGrey


MelieGrey
  10 mars 2016
Ayant bien accroché avec les tomes précédents, j'avais donc continué avec le cinquième tome. Un tome où tout s'accélère, je trouve.

L'histoire est dans la continuité du précédent tome, puisque les Chevaliers veulent se porter au secours des femmes du Royaume de Cristal qui ont été enlevées. Mais dans le même temps, Wellan, ne pouvant emmener tous ses Chevaliers, souhaite en laisser une partie au Château d'Emeraude et une partie dans les ruines du Château de Zenor, le Royaume côtier.
On rentre bien, cette fois, dans la logique de guerre autour de laquelle on tournait jusqu'à présent. Amcareth, l'Empereur noir, semble bien décidé à récupérer Kira - Narvath comme il l'appelle - pour qu'elle règne à ses côtés. Et il veut aussi détruire Lassa, le porteur de Lumière, qui est destiné à sauver Enkidiev et ses royaumes.

L'action se situe sur deux plans différents cette fois. D'une part Wellan et ses Chevaliers sur l'Île des Lézards, où ils vont être miraculeusement aidés par Abnar, qui va se servir d'une ancienne légende des Lézards pour tirer ses Chevaliers d'une mauvaise passe.
Mais dans le même temps une partie des Chevaliers sont à Zénor et vont subir une attaque gravissime, par un nouveau serviteur de l'Empereur, encore plus puissant qu'Asbeth.

S'il n'y a pas de nouveaux Ecuyers dans ce tome, les personnages restent quand même très nombreux, l'armée des Chevaliers compte plus de soixante dix membres, et il y a également les personnages secondaires des différents royaumes. Sans en avoir fait le compte exact, cela représente quand même une bonne centaine, voire plus, de personnage. Il est donc impossible de s'attacher à tous.

Pour les personnages principaux, Kira et Sage continuent de vivre leur petite vie de couple, ils sont vraiment adorables. Même si Sage aime se cacher derrière Kira - encore peu familier avec tous les protocoles, il est vraiment timide.
Wellan reste le grand chef que l'on voit depuis le début et pourtant, il dévoile tout de mêmes quelques faiblesses.
Santo sort des rangs, et passe sur le devant de la scène avec un drame sentimental à la clé, ce qui nous permet de nous rendre compte que même si ce sont les soldats les plus puissants d'Enkidiev, ils restent des hommes.
Lassa quant à lui, est un petit garçon de cinq ans qui souhaite s'amuser et qui a fait la connaissance de Liam, ce qui n'est pas pour plaire à Abnar qui a de plus en plus de mal à garder le porteur de Lumière enfermé dans sa tour.

On note encore une fois un changement drastique. Si, jusqu'à présent, et hormis la perte de Cameron, l'Ecuyer de Wellan, les pertes humaines avaient été limitées, ce n'est pas le cas dans ce tome. On se rend vraiment compte que la guerre a repris, comme cinq cent ans plus tôt. Et on s'inquiète pour nos personnages préférés.

Je dirais que ce roman est un vrai tournant pour l'intrigue générale de la Saga. Pour le reste, l'écriture reste la même, assez facile à lire, accessible. de quoi passer un bon petit moment pour ceux qui apprécient cet univers.
Lien : http://meliegrey.blogspot.fr..
Commenter  J’apprécie          60



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr