AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Aelynah


Aelynah
  20 avril 2015
Alasdyr Grave est conservateur à la Bibliothèque des Transports. Outre le fait que son expérience de bibliophile averti lui vaut un commanditaire reconnu, surnommé le Comte, il est aussi bibliomane. Ce qui l'amène à suivre la trace d'ouvrages disparus pour le compte de son commanditaire ou pour le sien propre.
Ce sont ses fonctions particulières qui vont l'emmener à suive la piste d'un Dickens particulièrement rare en Allemagne. Et c'est aussi suite à un quiproquo qu'il repartira non pas avec ce livre-ci mais avec un autre tout aussi rare et prisé qui, s'il ne fait pas attention, risque de lui valoir un certain nombre de déboires.
Déboires qui ont déjà commencé quelques mois plus tôt lorsqu'en surprenant un intrus dans la Bibliothèque il s'est fait sauvagement agressé.
Depuis il semble en garder quelques séquelles particulières.
Et le lecteur va se demander si la vision d'une passeuse d'âme et d'un ange noir peuvent faire partie de ces séquelles. Pour la première, on s'en doute, mais le second serait plutôt arrivé comme un cheveu sur la soupe. Comme il le dit lui-même : " je m'accroche à mes proies comme un chewing-gum à une basket. Plus on le frotte, plus il s'étale".
Et suite aux événements de Berlin, notre Ange, Erwan de son petit nom, semble vouloir considérer Alasdyr comme le suivant sur sa liste.
C'est donc dans cette atmosphère d'au-delà et de surnaturel que nous entrons avec notre conservateur.
La chasse aux livres rares semble alors une chose plus risquée que cela ne semblait l'être. Et les informations qui nous sont dévoilées par bribes, amènent dans le scénario un certain nombre de questions auxquelles nous sommes avides de trouver des réponses.
Alasdyr Grave est un personnage fascinant. de physique plutôt quelconque et discret, l'un des personnages le compare à "un poète maudit reconverti dans les affaires". Pourtant plus on avance dans l'histoire, plus il semble cacher en lui des ressources insoupçonnées et moins sages que ne le laisse croire son physique fragile.
Il a aussi tout du britannique, flegmatique et froid en apparence, il en faut beaucoup pour qu'il laisse transparaître des sentiments. Lorsque cela se produit alors la personne concernée ne peut qu'apprécier l'effort à sa juste valeur.
Nous rencontrons aussi dans le sillage de notre conservateur une jeune femme énigmatique, Anthea et un ange noir, Erwan.
Tous deux, entités particulières de deux mondes différents semblent vouloir s'allier pour protéger celui qui est devenu notre "protégé" ou "proie" selon l'angle proposé.
La poursuite d'un but commun, à savoir s'occuper de ce livre découvert, va les voir s'allier un moment, puis sur une divergence d'opinion, se fâcher un peu.
Anthea, passeuse d'âme de son état est une jeune femme ou en a-t-elle l'air, sérieuse, amoureuse aussi et très protectrice vis à vis de Grave. Elle ne supporte pas la trahison et semble reine en son royaume, un piano-bar dans l'entre-deux. Cela lui donne une certaine assurance et une allure altière qu'apprécie notre bibliophile.
Erwan quant à lui est l'ange noir. L'autre moitié d'un duo bicolore qu'il a fui pour profiter un peu de ce monde et de ses habitants. On ne le cerne pas très bien de prime abord. Il fait penser à un gamin capricieux, à jouer ainsi avec les gens. Ce n'est qu'à partir d'un certain événement qu'il va sembler changer.

L'histoire est intéressante et la plume des auteurs assez linéaire. Ce que je veux dire par là c'est que ce roman à quatre mains suit une ligne de conduite et s'y tient sans que le lecteur puisse deviner un changement de plume quelconque.
Il m'a pourtant manqué un petit quelque chose pour me sentir happée par le récit. Malgré l'action, la chasse au grimoire et les tentatives de meurtres j'ai eu le sentiment que les auteurs auraient pu utiliser de façon différente leurs personnages pour donner à l'intrigue plus de poids et d'accroche. Cette linéarité qui permet un mélange de genre sans anicroche rend hélas aussi le récit plus fade que ce que a quoi nous nous serions attendu.
J'ai la sensation de n'avoir suivi qu'un pilote de série qui essaie de tout dire en une fois pour accrocher le lecteur mais qui, dans cette mission, en oublie qu'il doit ensuite perdurer dans le temps.
Même la fin me parait par trop abrupte et incomplète.
La réaction d'Erwan à la décision de son protégé, son manque de méfiance face à Grave dont il se méfiait cependant depuis le début me donne le sentiment d'une fin trop rapide et comme oublieuse de détails importants.
Cela reste cependant une lecture agréable et passé ces petits points négatifs, une histoire à découvrir pour son côté fantastique et ses personnages atypiques.
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox