AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de lokipg


lokipg
  20 septembre 2018
En 1945, l'Amérique met fin à la guerre en larguant la bombe atomique sur Hiroshima et Nagasaki. Pour Andrew Ryan, immigré russe qui a fait fortune aux États-Unis, c'est le signe que le monde ne tourne plus rond. le riche industriel rêve d'un pays épargné par la menace des gouvernements, libéré de l'impôt et des syndicats. Comme un tel pays n'existe pas, il va le créer. C'est ainsi que sera fondée Rapture, la ville utopique, le rêve du libre entrepenariat, où chacun peut devenir ce qu'il souhaite, pour peu qu'il s'en donne les moyens.

Je n'ai jamais joué au jeu vidéo Bioshock. Tout au plus avais-je visionnés quelques extraits de vidéos de démonstration. À l'époque, l'esthétique art déco rétro futuriste m'avait tapé dans l'oeil. Je ne connaissais rien du background du jeu avant d'entamer ma lecture, mais j'ai assez vite compris qu'il s'agirait d'une préquelle.

Je ne vais rien vous cacher, même sans avoir joué au jeu, on comprend très vite que le rêve d'Andrew Ryan ne va pas se dérouler comme prévu. Comme toutes les utopies, le rêve ne résiste pas à la réalité. D'autant que, même si l'industriel sait se montrer convaincant dans ses discours, sa vision part d'une idéologie assez sujette à caution. Une sorte d'expérience de dawinisme sociale en vase clos à grande échelle. le rêve de Ryan, c'est le cauchemar de beaucoup d'autre.

John Shirley est un auteur peu connu, travaillant essentiellement sur des novélisations de films et de jeux vidéos. J'ai trouvé sa plume très agréable à lire. Il est parfaitement parvenu à instaurer patiemment, brique après brique, une atmosphère doucement paranoïaque et claustrophobique. On assiste à la naissance de Rapture en compagnie de nombreux personnages, ce qui nous permet d'en découvrir tous les aspects, des plus clinquants aux plus sombres. le faste des années 50 américaines est bien rendu.

Je pense que ne rien connaître, ou presque, du jeu vidéo a été une bonne chose pour moi car si, comme je l'ai dit plus haut, on comprend très vite que rien ne va se passer comme prévu, cela ne m'a pas empêché d'être très surpris par la tournure qu'on pris les évènements. Je ne m'attendais pas à lire certains passages très glauques et dérangeants... mais cela n'a pas été pour me déplaire ! J'ai découvert un univers bien plus riche que je ne le pensais.

Bioshock : Rapture est une excellente surprise. J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir ce roman à l'ambiance unique et originale.
Lien : http://lenainloki2.canalblog..
Commenter  J’apprécie          151



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (15)voir plus