AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de palamede


palamede
  07 février 2016
Le jeune secrétaire de légation de l'ambassade allemande à Tokyo, Friedrich Kessler, est satisfait de sa vie dans la capitale nippone et heureux d'échapper aux combats qui se déroulent en Europe. Ce passionné de la peinture d'Ando Hiroshige et des contes des mille et une nuits, entre les réceptions officielles et son travail, peut se consacrer avec plaisir à des escapades avec ses amis et à la photographie.

Il prend aussi le temps de se raconter très régulièrement dans des lettres adressées à soeur à Berlin, où il lui fait part, entre autres, de l'impression qu'il a, comme ses amis japonais, que bien que le pays soit en guerre il n'est pas concerné par les ruines et les destructions. Mais la suite va lui donner tort, contrairement à ce qu'il pense, Tokyo sera en grande partie incendiée sous ces yeux. Suivront des jours apocalyptiques dont personne ne pouvait imaginer l'horreur.

Un roman dans lequel j'ai eu du mal à entrer, mais qui s'est révélé au fil des pages passionnant. La guerre du point de vue des forces de l'Axe est une vision assez rare. Ce qui l'est encore plus est de montrer les rapports que ces forces entretenaient entre elles. Mais ce qui m'a vraiment bouleversée ce sont la description des destructions des villes et la souffrance insoutenable qu'elles ont entrainées pour les populations. Hiroshima, Nagasaki, un mal pour un bien, pour que la guerre cesse, pour sauver des vies a-t-on dit…
Commenter  J’apprécie          370



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (33)voir plus