AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Lire-une-passion


Lire-une-passion
  04 janvier 2016
Dès que j'ai lu le résumé de ce livre, il m'a de suite intriguée et à peine reçu, je l'ai commencé. L'époque de la seconde guerre mondiale est une époque qui m'intéresse et le thème de ce livre, donc la grossesse, m'a aussi fortement tentée, car je voulais voir ce que l'auteure allait nous raconter. Ça été une bonne lecture, qui prend aussi beaucoup aux tripes, mais il est vrai que les dialogues avec le parlé québécois m'a laissée un peu indécise. Quand on ne le connaît pas, il est difficile de comprendre certaines phrases.

Nous sommes en 1942 et à l'aube de ses dix-huit ans, Cécile découvre qu'elle est enceinte de l'homme qu'elle aime. Elle est un peu perdue par cette découverte et quand sa famille, ou plutôt ses parents, va l'apprendre, les mois suivants vont être une torture pour elle. Être enceinte avant le mariage à cette époque est presque une tare et risquerait de jeter l'opprobre sur sa famille. de ce fait, elle doit s'en éloigner et partir chez sa tante, là où personne ne saura qu'elle attend un enfant. En parallèle, nous suivons une jeune fille de treize ans, Rolande, qui elle aussi est tombée enceinte. Elles vont alors se rencontrer dans cet orphelinat tenu par des soeurs. Dès lors, leur vie deviendra un cauchemar et le silence qu'elles devront garder sera difficile à tenir.

Le roman est découpé en deux parties bien distinctes. L'avant et l'après naissance. La première partie se déroule pendant la guerre, là où les erreurs peuvent être difficiles à assumer. Venant d'une famille de paysans, Cécile doit aider sa mère à la maison et est donc la plus âgée de la tribu. Mais dès lors qu'elle tombe enceinte, elle va devoir faire des choix difficiles à encaisser, mais son père est intraitable dessus : elle ne peut pas être enceinte avant d'être mariée. Je pense qu'à travers ce roman, l'auteur voulait nous montrer toute la difficulté de cette époque, et elle a réussi avec moi : j'étais outrée devant le comportement de ses parents et ses proches, qui a considèrent presque comme une traînée et qu'elle aurait dû faire attention avant d'offrir son corps à son fiancé. J'ai détesté son père pour ses paroles et les valeurs qu'il pense avoir. J'étais déçue de sa mère qui n'a pas osé allait à l'encontre de son mari et j'étais triste pour Cécile qui devait vivre avec cette tristesse et cette colère en elle, qu'elle devait garder secrètes.

Quant à Rolande, même si on la voit moins souvent que Cécile, il n'en reste pas moins que ce qu'elle vit est horrible. Je n'en dirais pas plus, pour éviter de spoiler, mais là aussi, j'en ai voulu à son père et à sa mère pour ce qu'ils lui font subir. Être enceinte à treize ans sans l'avoir voulu n'est jamais facile, et encore moins à cette époque-ci. Elle sera vite mise sur le devant de la scène et cataloguée comme une traînée, alors qu'il en est tout autre. Elle cache un lourd secret, dont elle ne parle à personne et qui la ronge de plus en plus.

Cette première partie m'a tout de même tenue en haleine, car je souhaitais vraiment que leur condition s'arrange et que le bonheur sonne enfin à leur porte. Ce qui m'a le plus dérangée dans ma lecture, c'est le dialecte québécois dans les dialogues. Étant donné qu'ils ne viennent pas de familles aisées, la pratique de la langue reste quasiment à ses débuts et ils ont des termes qui m'étaient inconnus. Au début, j'ai été très déstabilisée, mais plus on avance, et plus ces termes prennent un sens et surtout, on voit à quoi ils correspondent avec notre français à nous.

Pour ce qui est de la seconde partie, je l'ai beaucoup aimée, car elle se situe plusieurs années plus tard, mais il n'y a pas pour autant plus de bonheur que dans la première partie. L'auteure a vraiment joué sur la psychologie des personnages et c'est ce qui m'a le plus plu. Ainsi, on en apprenait plus sur chaque personnage et on arrivait à mieux s'attacher à eux, car nous les suivions peu à peu. Même si le roman est à la troisième personne, l'auteure à réussi à leur donner une identité et un rôle important. Chaque personnage a son importance, et c'est vraiment ce qui m'a tenue en haleine durant toute ma lecture.

En résumé, c'est un roman que je conseille pour la psychologie des personnages et la période qui est traitée avec justesse et précision. Ce qui le différencie des autres romans sur le même thème, c'est que, certes, nous sommes en plein dans la seconde guerre mondiale, mais nous ne la voyons quasiment pas. L'auteure a préféré privilégier les relations familiales, et c'est aussi ça qui fait le charme de ce roman. Cécile et Rolande sont deux jeunes filles bien différentes, mais qui ont un point commun : leur grossesse. Elles sont du coup très attachantes, et on ne souhaite que le meilleur pour elles.

* Je remercie Eric et les éditions Charleston pour leur confiance ! *

Justine P.

SORTIE LE 11 JANVIER 2016 !
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (2)voir plus