AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Pois0n


Pois0n
  10 février 2019
« Une paranormal romance avec des fées ? Oh, chouette, voilà qui change des sempiternels vampires et loups-garous ! » le résumé promettait monts et merveilles, ou plutôt « une enquête surnaturelle pimentée par la relation entre les protagonistes ». En pratique, la romance prend beaucoup plus de place que le reste... ce qui ne serait pas un défaut si elle s'était avérée crédible. Malheureusement, ce n'est pas le cas, et ce n'est hélas pas le seul défaut du livre...

Tout le premier tiers de celui-ci est en effet consacré à la mise en place de l'intrigue. Des explications, des explications, et encore des explications, davantage destinées à Corinne, l'héroïne, qu'au lectorat, qui aura compris beaucoup de choses avant elle. Plus embêtant, lesdites explications sont noyées au milieu de digressions qui ne font que ralentir encore plus la narration, comme ce chapitre entier consacré à une discussion téléphonique entre Corinne et une de ses amies, qui, entre chambrages et lamentations, n'apporte absolument rien, si ce n'est une certaine envie de baffer les deux jeunes femmes aux caractères exagérément désagréables. Bref, au bout d'à peu près cent pages, l'histoire est pour ainsi dire toujours au point mort. Puis Corinne rencontre Luc, leur objectif se précise, on a droit au bien évidemment coup de foudre réciproque instantané et l'on se dit qu'on est enfin sortis du sable.

Ou pas. Le second tiers du livre marque le début des investigations... sauf que Corinne et Luc ne pouvant s'empêcher de se sauter dessus dès qu'ils sont ensemble, on ne peut pas dire que l'enquête avance vite ! Le véritable problème n'est cependant pas que la romance prenne le pas sur le reste, mais plutôt la façon dont elle le fait. Quand ils ne passent pas leur temps à se chamailler pour des broutilles, le duo se retrouve à tester un spray érotique alors qu'ils venaient interroger comme témoin le propriétaire d'un sex-shop, où à parler d'avenir ensemble alors qu'ils se connaissent depuis *moins de vingt-quatre heures*. Impossible de ne pas lever les yeux au ciel : c'est trop rapide, trop exagéré, trop... tout. Les scènes chaudes sont certes très bien écrites, mais on finit par s'en lasser. Au bout de cent autres pages, on aimerait que Luc et Corinne se concentrent un peu sur les problèmes importants dont ils ne cessent de parler sans vraiment s'en occuper au lieu de passer leur temps au lit.

Par chance, une fois leur libido suffisamment assouvie, leurs neurones recommencent à fonctionner plus ou moins normalement et l'enquête à proprement parler débute réellement, de même que le livre à devenir assez intéressant. Éléments troublants, fausses pistes, découvertes... on se retrouve immergés dans ces histoires de disparitions et de catastrophe diplomatique imminente. Alors certes, ça ne va pas très loin et ce n'est pas très original, mais il y a des retournements de situation, le rythme s'accélère, le suspense s'installe, les digressions disparaissent presque et la lecture devient même sacrément accrocheuse ! Au final, on referme le livre sur une bonne impression, alors que c'était tout sauf gagné au départ.

«Not your Ordinary faerie tale » n'est donc pas à proprement parler une mauvaise lecture. Tous les ingrédients d'une bonne paranormal romance sont là, ils sont simplement mal dosés et mal mélangés les uns aux autres, comme si la farine était restée collée au bord du saladier pendant que le beurre fondu flottait au dessus du lait. Et c'est dommage. Parce qu'en l'état, on s'ennuie quand même un bon moment avant que la pâte ne devienne moins grumeleuse...
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (5)voir plus