AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de marina53


marina53
  28 avril 2019
Assane NDiaye est inspecteur de police. Sa nouvelle affaire : Giorgia Bocelli, 17 ans, officiellement jeune fille au pair, officieusement entraineuse au Phare, dont le corps a été mutilé. L'affaire ne fait que commencer puisque un second cadavre est très vite retrouvé, cette fois-ci brûlé. Avec son collègue, Light, ils sont chargés de l'enquête. Qui peut ainsi en vouloir à des prostituées d'origine italienne ? En parallèle, Assane tombe sous le charme d'une jeune femme qu'il a rencontrée à la piscine. Bien que maladroit au début, il la convainc de partager un café avec lui... Ces deux événements, l'enquête et la rencontre, vont peu à peu déstabiliser l'inspecteur...

Zidrou et Laurent Bonneau, voilà une collaboration des plus inattendues ! le premier plus connu pour ses séries plutôt grand public, le second pour ses albums intimistes. Pour autant, Les brûlures est une réussite. Dès les premières pages, l'on est plongé dans une ambiance étrange et mystérieuse. D'un côté, l'enquête policière, de l'autre la rencontre amoureuse. L'une et l'autre se dévoilent petit à petit, à un rythme plutôt lent. Les sauts dans le temps interviennent brusquement, sans pour autant gâcher les scènes du présent. Zidrou fait montre d'une patience inouïe et nous surprend avec cet album singulier. Aussi, Laurent Bonneau, de par son trait épais et encré, ses lavis uniques et envoûtants, ses hachures ou encore ses fondus de couleurs, donne-t-il une profondeur et une dimension unique à ce récit.
Commenter  J’apprécie          711



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (70)voir plus