AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4 /5 (sur 10 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Saint-Rémy-de-Provence , 1899
Mort(e) à : Sainr-Rémy-de-Provence , 1966
Biographie :

Charles Mauron est un traducteur français d'auteurs anglais contemporains et un critique littéraire utilisant la Psychanalytique critique littéraire.

Après des études scientifiques à la faculté de Marseille, il devient assistant de chimie en 1921. Mais la détérioration de sa vue le contraint à se retirer à la campagne et à se convertir à d'autres intérêts.

Son excellente connaissance de l'anglais le conduit à traduire de nombreux ouvrages, Les Sept Piliers de la sagesse de T. E. Lawrence, Orlando de Virginia Woolf, des textes de D. H. Lawrence, K. Mansfield, Forster ou Fry. Il se lie à des auteurs anglo-saxons et il collabore à leurs revues.

C'est au cours de cette période qu'il met au point la psychocritique, sa contribution principale à la littérature. Dans Mallarmé l'Obscur (1938), il énonce ses premières découvertes.

Complètement aveugle depuis 1940, il débute une carrière universitaire et il sera professeur à la faculté d'Aix jusqu'à sa mort.

Des métaphores obsédantes au mythe personnel, sa thèse de doctorat soutenue en 1963, représente le stade le plus achevé de la psychocritique.

Mauron fut aussi un ardent militant provençal ; il fonda une association pour l'étude du provençal dans les écoles primaires.

Il a été marié de 1919 à 1949 à l'écrivaine Marie Mauron (1896-1986), et leur maison à Saint-Rémy-de-Provence devint un lieu d'accueil, entre les deux guerres mondiales, pour leurs amis du Bloomsbury Group.

+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
NadinePestourie   01 avril 2010
Le temps passe : Edition bilingue français-anglais de Charles Mauron
Let the wind blow ; let the poppy seed itself, and the carnation mate with the cabbage. Let the swallow build in the drawing room, and the thistle thrust aside the tiles, and the butterfly sun itself on the faded schintz of the arm chair. Let the broken glass and china lie out on the lawn and be tangled over with grass and wild berries.



Que le vent souffle donc ; que le pavot se sème de lui-même, et l’oeillet s’apparie avec le chou. Que l’hirondelle bâtisse dans le salon et le chardon se fasse jour à côté des tuiles ; que le papillon prenne donc le soleil sur l’indienne fanée du fauteuil. Que les débris du verre et du vase de Chine gisent sur le gazon tout empêtrés et recouverts d’herbe et de ronces.
Commenter  J’apprécie          20
Didisha   20 janvier 2015
Mallarmé de Charles Mauron
Un désir indéniable à mon temps est de séparer comme en vue d'attributions différentes le double état de la parole, brut ou immédiat ici, là essentiel.

Narrer, enseigner, même décrire, cela va et encore qu'à chacune suffirait peut-être pour échanger la pensée humaine, de prendre ou de mettre dans la main d'autrui en silence une pièce de monnaie, l'emploi élémentaire du discours dessert l'universel reportage dont, la littérature exceptée, participe tout entre les genres d'écrits contemporains.
Commenter  J’apprécie          10
Didisha   20 janvier 2015
Mallarmé de Charles Mauron
La vocation implique cette habileté artisanale, ce métier d'expert luthier qui seul offre à l'instinct de vie une chance valable de vaincre la mort "mot par mot" sur le terrain de la création. La plupart des poètes adolescents échouent sur ce point: en deuil d'une vague Eurydice, ils ébauchent sans lyre leur descente aux Enfers. Ils rêvent alors au lieu de créer. Tout autre fut la vocation de Mallarmé, artisanale dès son éveil.
Commenter  J’apprécie          10
Didisha   20 janvier 2015
Mallarmé de Charles Mauron
Une dentelle s'abolit

Dans le doute du Jeu suprême

A n'entr'ouvrir comme un blasphème

Qu'absence éternelle de lit.



Cet unanime blanc conflit

D'une guirlande avec la même,

Enfui contre la vitre blême

Flotte plus qu'il n'ensevelit.



Mais, chez qui du rêve se dore

Tristement dort une mandore

Au creux néant musicien



Telle que vers quelque fenêtre

Selon nul ventre que le sien

Filial on aurait pu naître.



Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Harry Potter pour les nuls (niveau facile)

Combien de tomes contient la série Harry Potter

6
7
8
9

7 questions
12994 lecteurs ont répondu
Thème : Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l'Ecole des Sorciers de J. K. RowlingCréer un quiz sur cet auteur