AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Citation de missoizo


missoizo   19 août 2013
Dire son nom de Francisco Goldman
Il y avait environ une douzaine de gants dépareillés, les siens et les miens, éparpillés dans notre dressing tels des oiseaux privés de compagnon dans une volière abandonnée .

Tu as toujours senti que tu étais destinée à la célébrité d' une manière ou d'une autre. Mais la crainte de t' illusionner ne te quittait pas.
De n'être rien d'autre que les cours que tu avais suivis, les écoles ou tu avais été, les livres que tu avais lus, les langues que tu parlais, tes bourses, ton Master sur Borges et les écrivains anglais, et ainsi de suite, mais personne d'unique, avec un talent à soi. Tu recherchais désespérément quelque chose qui fût a toi seule. J'étais à toi seule, mais ce n'était pas ça que tu voulais dire.
Commenter  J’apprécie          50





Ont apprécié cette citation (1)voir plus