AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.95 /5 (sur 11 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Professeur honoraire de lettres classiques, Jean-Paul Savignac est écrivain et traducteur de grec, de latin et de langue gauloise.

Il a écrit plusieurs articles dans diverses revues littéraires comme Recueil, Po&sie ou Le Nouveau Commerce… Il a également publié deux manuels de langue et de civilisation latines.

Jean-Paul Savignac est officier de l'Ordre des Palmes Académiques, membre de la Société de Mythologie Française, de l'Association des Amis de Jean Giono et du P.E.N. Club.

Source : labiana.univ-corse.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Jean-Paul Savignac   (12)Voir plus


L`entretien de Jean-Paul Savignac avec Babelio : Alésia



Cet ouvrage sur Alésia a été réalisé dans le cadre de la collection "Mythologie des lieux" des éditions de La Différence. Qu`est-ce qui fait d`Alésia un lieu mythologique ?

Le fort d`Alésia est un lieu mythologique parce qu`il n`a cessé d`exciter l`imaginaire collectif qui voit en lui un site et un moment fondateurs de l`histoire de France. C`est aussi un lieu mythologique à proprement parler, en ce sens qu`il s`agit d`un espace sacré (Alésia est « le foyer et la métropole de toute la Celtique », selon l`historien Diodore) où un héros exemplaire, Vercingétorix, a en quelque sorte réactualisé une bataille cosmique bien connue des peuples d`origine indo-européenne au cours de laquelle la divinité affronte les démons. C`est ce dont témoigne une pièce de monnaie arverne de 52 avant notre ère sur laquelle figure en légende le nom VERCINGETORIXS et la face du grand dieu gaulois Lugus représentée casquée sur certaines émissions. L`homme en guerre y est mêlé au dieu guerrier, l`histoire au mythe.


Vous posez dans ce livre la question du mythe gaulois. Les mythifications autant des Gaulois que du siège puis du lieu d`Alésia ont-t-elles pris le pas sur toute notre vision contemporaine des Gaulois ? Vous critiquez notamment les clichés archaïques utilisés par certains professeurs d`histoire...

L`objet de l`histoire officielle d`aujourd`hui consiste à démythifier Alésia et à réduire l`écart entre la réalité historique et sa relation mémorielle. Alésia aurait été le champ d`une simple opération militaire. C`est, à mon sens, tomber dans l`excès inverse, car l`opinion publique, relayant la mentalité dite mythique, préfère donner à cette bataille le caractère symbolique indiqué supra. Je tiens qu`il n`est pas nécessaire de mépriser l`imagination, « la reine des facultés », d`après Baudelaire.


Vous revenez sur les nombreuses polémiques et les nombreux débats qui ont cours quant à la localisation du lieu. Ces débats sont-ils consubstantiels à la dimension mythique du lieu ?

Les localisations successives d`Alésia : Alise-Sainte-Reine, Alaise, Chaux-des-Crotenay… ont ceci de navrant qu`elles enterrent Alésia et se révèlent fossoyeuses de la Gaule. Fixer Alésia ici ou là, c`est marquer une faille irrémédiable et séparer la Gaule d`elle-même. La boutade « Alésia, connais pas », dans sa paradoxale sagesse, refuse qu`il y ait là une plaie mortelle et une fin. En réalité, la Gaule a continué d`exister par sa langue, ses institutions et ses usages bien après le sacrifice de Vercingétorix. Fernand Braudel a raison de penser que la Gaule n`a pas disparu comme l`Atlantide. Les débats en question sont inutiles, parce que cette localisation est inutile. Fouiller est un geste de matérialiste. le bon peuple est idéaliste.


"Le passé est un héritage, non une hérédité" écrivez-vous en étudiant la célèbre expression "Nos ancêtres les gaulois". Quand et comment est née cette idée que les gaulois furent les ancêtres des Français ? Vous montrez que c`est le fruit d`une longue construction à visée parfois politique...

L`idée que les Gaulois sont les ancêtres des Français est née au XVIe siècle et a été reprise par les historiens du XIXe siècle Amédée Thierry et Henri Martin, puis sous la IIIe République, dans les manuels scolaires. C`est une vieille découverte qui n`est pas remise en question. Comme l`a écrit Paul-Marie Duval : « La Gaule, c`est nous ! ». de fait, cet auteur observe que les Français sont les seuls à revendiquer les Gaulois comme ancêtres (antecessores « ceux qui ont foulé le sol avant »).


L`ouvrage est constitué de nombreux textes issus de la plume d`historiens et d`auteurs de différentes époques. Comment s`est opérée la sélection des auteurs ?

Cette sélection a été chronologique. Instruire le dossier a consisté à citer les sources, César et tous les historiens antiques, puis tout ce qui a été écrit de marquant par les principaux commentateurs, du IXe au XXIe siècle, a été retenu : du délire politico-mystique des auteurs de la Renaissance aux vues, qui se veulent scientifiques, des historiens d`aujourd`hui, en passant par les exposés des fouilles ordonnées par Napoléon III, les interprétations du patriotisme revanchard de la IIIe République et les découvertes récentes qui remettent en question la localisation officielle.


L`ouvrage est d`une grande richesse iconographique. Il est intéressant de voir à quel point l`imaginaire gaulois a imprégné la culture populaire et comment cet imaginaire là a été utilisé notamment par la publicité ou divers propagandes. Comment expliquez-vous que les Gaulois exercent une telle fascination encore aujourd`hui en 2012 ?

Avoir des ancêtres donne confiance en soi. Nous sommes secrètement fiers des Gaulois, de ces hommes sortis de la Protohistoire qui ont manifesté des qualités que nous admirons. À côté de notre culture gréco-latine, et à présent planétaire, nous leur trouvons, avec un état d`âme qui va de l`attendrissement à l`ironie, des valeurs éternelles, qui traversent souterrainement la monarchie de l`Ancien Régime et la République : le panache, l`amour du sol, l`amour de la gloire, la conviction d`avoir à faire rayonner l`humanité, le désir d`immortalité et tout simplement l`innocence mystérieuse des origines.



Jean-Paul Savignac et ses lectures


Quel est le livre qui vous a donné envie d`écrire ?

Les filles du feu et Aurélia, de Gérard de Nerval.


Quel est l`auteur qui vous a donné envie d`arrêter d`écrire (par ses qualités exceptionnelles...)

Aucun, jamais.


Quelle est votre première grande découverte littéraire ?

Les confessions, de Jean-Jacques Rousseau.


Quel est le livre que vous avez relu le plus souvent ?

Les Misérables de Victor Hugo.


Quel est le livre que vous avez honte de ne pas avoir lu ?/h3>

Le Don Quijote de Cervantes .


Quel est le classique de la littérature dont vous trouvez la réputation surfaite ?

Le Petit Prince, de Saint-Exupéry.


Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?

« Nous n`aimons rien tant qu`être pris au sérieux », Hölderlin.


Et en ce moment que lisez-vous ?

Le Littré.



Découvrez Alésia aux éditions de la Différence !


étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Participation de Jean-Paul Savignac à "Pindare ou la brillance pure du jour", une émission de radio diffusée sur France Culture, en 1989, dans la célèbre série "Une vie, une œuvre".


Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Jean-Paul Savignac
colimasson   16 juin 2013
Jean-Paul Savignac
Que les gastriques et les ulcéreux pénètrent dans leur salle à manger, comme en un temple… et bien mâcher et manger lentement, calmement, pour s’y détendre, y oublier leurs soucis et leurs travaux…
Commenter  J’apprécie          200
marieclairec   24 décembre 2017
Argantora : Grande-reine de Jean-Paul Savignac
Je vois pour vous un accord. (...) Toi, Lougous, prends la saison chaude, dès que le jour dure autant que la nuit. Toi, Cernounnos, prends la saison froide, dès que le jour égale la nuit. Quel meilleur accord pour donner à votre rivalité une force qui entraîne l'année dans sa ronde ?
Commenter  J’apprécie          00
marieclairec   18 décembre 2017
Lougous, longue-main : Mythologie gauloise de Jean-Paul Savignac
Nous les remplirons de crainte, quand ils auront été défaits par notre ruse, jusqu’à ce que leurs héros soient tombés, et nous les priverons de deux tiers de leur pouvoir en retenant leur urine.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5969 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur cet auteur