AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Citation de Nastasia-B


Nastasia-B   25 février 2015
La Valse des Continents de Patrick de Wever
Les interprétations données par la science, à la différence du dogme, fluctuent au gré des découvertes. Ces modifications de conception font les délices des historiens des sciences qui s'interrogent sur l'aspect culturel d'une nouvelle conception, ou au contraire, sur un certain immobilisme, sur la palétiologie, etc.
Au milieu du XXe siècle : Xavier Le Pichon a démontré dans sa thèse de physique soutenue à Strasbourg en 1966, que la dérive des continents était impossible. Sa démonstration était logiquement exacte et géologiquement fausse. Le Pichon écrira : " Je fis de ce désaccord quantitatif l'argument central qui me conduisait à rejeter l'hypothèse du renouvellement océanique de Harry Hess. […] L'encre de ma thèse venait à peine de sécher que sa principale conclusion s'écroulait. "
On sait qu'il est devenu par la suite l'un des principaux chantres de cette théorie. Une belle illustration de ce qu'est la science : une perpétuelle remise en question des faits, des interprétations, de soi…
Il faut donc parfois se renier pour pouvoir avancer et ce n'est pas forcément une frustration, X. Le Pichon dit d'ailleurs lui-même : " La science n'est pas, comme on l'imagine trop souvent, ce musée glacé où trônerait la Déesse Raison. " Nous la considérons plutôt comme une histoire policière : il faut suivre des pistes, le plus rigoureusement possible et de temps en temps, quand les faits y invitent, savoir changer de piste, avec la même rigueur. Qui trouve un (bon) polar ennuyeux ?

Chapitre 9 : Histoire de la découverte. Comment est venue l'idée ?
Commenter  J’apprécie          150





Ont apprécié cette citation (12)voir plus