AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Bibliographie de Véronique M.   (1)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Je suis la boue.
J’épouse le terrain. Je m’adapte, on ne me voit pas.
On me marche dessus, je n’ai pas mal, je n’ai pas le choix.
Toujours m’adapter et faire avec ce que je trouve.
Il faut que je me contente de ce que je trouve.
Que je tire quelque chose de ce qu’il y a.
Que je trouve quelque chose de bien dans tout.
Que je trouve le bonheur quand même.
Faire avec, même si ça ne me plait pas !
Commenter  J’apprécie          20
Comment s’aimer soi-même sans l’amour maternel comme terreau ? Comment savoir que l’on peut être aimé, alors qu’elle nous a détestés ? L’écriture est un moyen de vivre avec ce manque, cette carence, qui ne sera jamais vraiment comblée. Il restera une béance en cet endroit, alors c’est toute la vie autour qu’il faut construire, reconstruire, échafauder avec douceur, avec les mots pour panser.
Commenter  J’apprécie          10
Je recherche un CDI mais quand je l'obtiens, je me sens vite en décalage, pas à ma place. Mes relations avec la hiérarchie deviennent compliquées, je suis susceptible, je crois qu'on me rejette. Je vis très mal la faute ou l'hypocrisie de l'autre, comme si cela venait me toucher personnellement. Je ne sais pas être légère, je suis intransigeante, autant avec l'autre qu'avec moi ! Je me retrouve finalement « obligée de partir ». Cela fait immanquablement écho à mon expérience familiale (le groupe à durée indéterminée) dans laquelle j'ai connu exclusion, maltraitance, abus... Finalement, il n'y a rien de plus rassurant pour moi que la précarité du contrat à durée déterminée, car je ne me sens pas liée pour la vie. Je prends le meilleur et c'est tout. Si quelque chose ne me plaît pas, je sais que je vais partir donc ce n'est pas grave. Je ne me confronte pas, je fuis, Avec le temps, la récurrence de ces situations « sans avenir » a quelque chose de profondément désespérant. Toujours partir, ne rien construire, ni carrière ni famille, rien !
Commenter  J’apprécie          00
Le pardon s’accueille comme on accueille la Vie. Ce n’est pas moi qui « fais » la Vie, ce n’est pas moi qui « fais » le pardon. Le pardon se reçoit avec notre accord, notre bonne volonté et il se donne. Il est gratuit. C’est une grâce, c’est donner par-delà de soi. C’est puiser dans des ressources d’Amour qui ne sont pas humaines, car humainement c’est impossible !
Commenter  J’apprécie          10
Il ne s’agit pas de souffrir pour être spirituel, non la souffrance en elle-même n’a aucune vertu. C’est ce que l’on en fait, la façon dont nous la vivons qui est importante. L’acceptation de la souffrance quand elle est là, permet la transformation : il s’agit de la reconnaître, de la traversée afin, quand on ne le peut, de la transmuter en expérience de vie et non plus de mort.
Commenter  J’apprécie          00
Le rétablissement n’est pas instantané, loin de là, c’est un parcours. Il prendra souvent des mois, des années, mais quel parcours, quelles années ! Chaque action posée en fraternité est une victoire sur soi, une leçon, un progrès spirituel qui prend une saveur vraiment unique parce qu’elle est vécue en partage avec les frères et les sœurs.
Commenter  J’apprécie          00
Finalement, il n’y a rien de plus rassurant pour moi que la précarité du contrat à durée déterminée, car je ne me sens pas liée pour la vie. Je prends le meilleur et c’est tout. Si quelque chose ne me plait pas, je sais que je vais partir donc ce n’est pas grave. Je ne me confronte pas, je fuis.
Commenter  J’apprécie          00
Il vaut mieux recevoir et ne pas donner, on dure plus longtemps.
C’est l’économie d’énergie et comme on ne donne pas, on n’attend pas de merci.
Il vaut mieux recevoir, ne pas donner, être le caillou qui tousse.
Être celle qui dit merci pour recevoir, qui étouffe son soleil.
Commenter  J’apprécie          00
Je réalise que, par l’écoute de mon cœur, tout s’est débloqué alors que je vivotais depuis des années. Dépassant ma situation personnelle, je m’ouvre et je reçois en retour. C’est bien par le cœur qu’est venue la résolution, non par la raison.
Commenter  J’apprécie          00
Je vais faire beaucoup de choses pour les autres pour être beaucoup aimée pour compenser les parents.
Je serai une nomade de l’amour. Aller là où je peux en avoir. Vers les gens, vers des choses nouvelles. Une nomade.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Véronique M. (8)Voir plus

Quiz Voir plus

George Sand / Alfred de Musset

Trouvez le mot manquant au début de ce vers : "- XXX - je mets à vos pieds un éternel hommage "

Je
Vous
Quand
Que
Voulez

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , poésie , jeux de langage , classique français , acrostichesCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}