AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Chantecler


Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Chantecler


Dernières critiques
katell
  06 janvier 2021
L'Ile au trésor de Robert-Louis Stevenson
Depuis le temps que je me promettais de lire, enfin, ce classique de la littérature jeunesse, le Mois Celte m'a permis de découvrir un beau roman d'aventure.







Le jeune Jim Hawkins aide ses parents à tenir l'auberge « L'Amiral Benbow » sur la côte anglaise. Un jour, un vieux loup de mer inquiétant, répondant au nom de Bill Bones, débarque pour prendre pension.



La scène d'arrivée de Bones est digne des premières pages de « L'auberge de la Jamaïque » : temps lugubre et inquiétant, silhouette sombre de l'auberge et apparence effrayante du loup de mer rappelant l'oncle du roman de Daphné du Maurier. Le lecteur sait qu'il y aura des moments sinistres et effrayants ce qui l'amène à s'y confronter rapidement.



Jim, notre jeune héros, est autant effrayé que fasciné par Bones, vieil aventurier, aux allures de pirate, ivrogne, braillard et colérique.



L'atmosphère s'alourdit quand un aveugle patibulaire vient rendre visite à Bones : Chien Noir, également pirate, est le messager de mauvais augure, il lui appose la « tache noire » .Les heures de Bones sont comptées. Une attaque d'apoplexie le terrasse alors qu'au même moment le père de Jim trépasse.



Cela commence à sentir le roussi pour Jim et sa mère qui partent quérir de l’aide au village voisin. C’est sans compter avec la peur des villageois qui n’osent affronter la bande de Chien Noir. Ils les dotent d’une pétoire et la promesse de leur envoyer le docteur Livesey et ses hommes.



De retour à l’auberge, voulant récupérer le montant de la pension due par Bones, Jim et sa mère trouvent dans la chambre le coffre du pirate, l’ouvrent et s’emparent de leur dû, ni plus ni moins. Cependant Jim emporte le paquet récupéré par simple curiosité. Ils ont juste le temps de s’enfuir avant l’arrivée de Pew et Chien Noir.



Un peu plus tard, Jim est invité avec le docteur Livesey chez le Chevalier Trelawney afin de relater sa mésaventure. Jim ouvre le paquet et découvre une carte au trésor. Aussitôt une fièvre s’empare des trois héros et une expédition est montée pour rejoindre l’île au trésor à bord de l’Hispaniola.



Ce que nos héros ne savent pas c’est qu’une partie des compères d’un ancien pirate a été engagée… heureusement que le flair du capitaine Smollett limitera les ennuis. Car forcément, il y en aura des ennuis.



Jim fait la connaissance du charismatique et inquiétant Long John Silver, unijambiste, maître coq de l’expédition, doté d’un perroquet haut en couleurs. Son attitude affable est trop polie pour être honnête et l’avenir donnera raison à la méfiance de Smollett.



Au cours du voyage, Jim caché dans un tonneau de pommes presque vide, surprend une conversation de Long John Silver avec ses affidés et comprend qu’une mutinerie aura lieu avant le voyage du retour. Jim et ses amis s’organisent pour ne pas être pris de court.



Il y aura combat entre les mutins et le groupe de Jim puis une « guerre des positions » pour enfin parvenir au dénouement. L’apparition d’un pirate marronné (c’est-à-dire abandonné trois ans plus tôt sur l’île par ses compères) Ben Gunn sera un élément essentiel de l’aventure au même titre que les désobéissances de Jim dues à sa juvénile curiosité.







Je me suis délectée de ce roman d’aventure et de pirate excellement servi par la personnalité extraordinaire de Long John Silver : on ne rencontre pas tous les jours un pirate aux manières courtoises et au langage châtié, le tout teinté de réelle cruauté. Le regard de Jim, jeune garçon d’à peine treize ans, oscillant entre fascination admirative et répulsion, fait que LJS ne semble pas aussi cruel et assoiffé de sang qu’il pourrait l’être. Le lecteur devine que la violence peut exploser à chaque instant du récit, que le vernis de Long John peut s’écailler en un éclair, ce qui fait le sel de la lecture : il se pourrait que… or l’once d’humanité présente chez le pirate unijambiste s’impose en compagnie de Jim. LJS est malin comme un renard, courageux comme un tigre, futé comme seuls peuvent l’être les as de la roublardise, et maîtrise l’art de la dissimulation. Stevenson réalise avec lui l’archétype du pirate qu’on ne peut que trouver sympathique. Oui, il est très difficile de détester et de trouver odieux ce personnage.



Les rebondissements et le suspense tiennent le lecteur en haleine, le fait tourner les pages sans jamais se lasser. Allez, encore un petit chapitre, ça ne peut pas faire de mal.







Ce qui importe, dans les romans de flibustiers ou de joyeux pirates sans vergogne, ce n’est pas vraiment le trésor, même s’il est le moteur de la recherche, mais plutôt la garantie de vivre une aventure sur les mers lointaines, se battre contre l’adversité, déjouer des complots et des trahisons, brailler au gré du rhum bu sans modération, de se confronter à des pirates au langage fleuri et à l’humour décapant. "L'île au trésor" c'est tout cela.



On prend un grand bol d’air en lisant ce roman très moderne dans l’écriture juste et humoristique de Stevenson.
Lien : https://chatperlipopette.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
qmike549
  06 janvier 2021
L'Ile au trésor de Robert-Louis Stevenson
Les histoires de Pirates ont toujours fait rêver…Les voyages…les aventures…les intrigues…la chasse au trésor….l'exotisme….l'appel du large….

Avons encore tous en mémoire, les fresques sur la piraterie produites par Jerry Bruckheimer et Walt Disney Pictures, avec leur film «Pirates des Caraïbes »…. Avec le Capitaine Jack Sparrow… interprété par Johnny Depp….Hélas peu de lecteurs ont encore en mémoire, les aventures de Kim Jawkins…dans la célèbre oeuvre de R.L. Stevenson….L'île au trésor »….



« L'île au trésor » est une date 1881…



« L'île au trésor » est d'abord un roman à suspense…une chasse au trésor….



« L'île au trésor » est de pirates….Nombreux ouvrages dotés de pirates ont été édités….L'île au trésor n'est sans aucun doute pas le meilleur…mais le plus populaire….



« L'île au trésor » est à la fois du fantastique et du réalisme….



« L'île du trésor » est du vocabulaire maritime…



« L'île au trésor » est Jim Hawkins…fils des modestes tenanciers de l'auberge "L'Amiral Benbow"…Il est le narrateur du récit…Il semble être un jeune adolescent impatient de voyager, impatient de s'investir dans une chasse au trésor….



« L'île au trésor » est un vieux marin alcoolique et colérique nommé Billy Bones…Ce pirate a une passion… le rhum…Ses signes distinctifs : les tatouages : « Bon vent » et « Billy Bones s'en fiche » se lisaient fort nettement sur l'avant-bras ; et plus haut vers l'épaule on voyait le dessin d'une potence avec son pendu – dessin exécuté à mon sens avec beaucoup de verve…….



C'était un homme très taciturne….Il s'asseyait souvent près du feu…et buvait des grogs très forts….Il ne répondait pas quand vous lui adressiez la parole mais vous regarde d'un air féroce…Je le voyais sous mille façons…tantôt la jambe coupée au genou, tantôt à la hauteur de la hanche . ….Il était l'homme le plus tyrannique que je n'aie jamais connu…(Page 22)…..Cet ivrogne détient la fameuse carte….



Ce document sera récupéré par Jim après la mort de Billy Bones, foudroyé par une crise d'apoplexie….



« L'île au trésor » est Jim et sa mère qui ouvre le coffre ….et s'enfuient comme des voleurs…..



« L'île au trésor » est un sombre personnage : Chien noir (Black Dog)….Le Capitaine ouvrit la bouche comme s'il étouffait…Chien noir dit-il….(Page 30)…Chien noir comme toujours venu voir son vieux camarade Billy….



« L'île au trésor » est Pew, un affreux pirate aveugle, qui viendra voir Billy Bones à l'auberge.....Jamais de ma vie je n'ai vu un personnage aussi sinistre…… et qui lui donnera la tâche noire,…Mais, qu'est-ce que la tache noire, capitaine ? Demandai-je…C'est un avertissement… signe d'une condamnation à mort chez les pirates…(Page 33)…



Pew comprit son erreur…il reprit sa course allant tout droit à la rencontre du cheval….le cavalier essaya de l'éviter en vain….



« L'île au trésor » est David Livesey, un médecin et ancien soldat, aimable et dévoué, et l'un des chefs de l'expédition….





« L'île au trésor » est Flint : un vieux perroquet….Je l'appelle ainsi en souvenir du fameux flibustier….Cet oiseau a peut-être deux cents ans. La plupart vivent éternellement : mais le diable seul a vu plus de crimes qui celui-là…..(page 85) ….Saviez-vous que ce perroquet n'est pas ordinaire...Il parle...Il hurle à qui veut bien l'entendre..."Pièces de huit ! Pièces de huit ! Pièces de huit !Pièces de huit ! et ainsi de suite, sans arrêt ni changement, comme un cliquet de moulin....(Page 173).



« L'île au trésor » est la découverte de l'endroit convoité…..C'est ça…il l'appelait l'îlot su Squelette….C'était autrefois un repaire de pirates…Cette colline au nord, ils l'appelaient le mont de Misaine….Il y at trois collines à la suite l'une de l'autre….



« L'île au trésor » est la présence d'un résident….Ben Gunn….sa voix était rauque comme le grincement d'une serrure rouillée…(Page 101)…je suis Ben Gunn, je n'ai pas parlé à un chrétien depuis trois ans…

« L'île au trésor » est le climat :: Il y a du vent ….du soleil…des tempêtes…



« L'île au trésor » est symboles :



a) – L'alcoolisme de Bill Bones symbolise la faiblesse et l''autodestruction



b) le refus de Bill Bones de payer ses facture de l'hôtel symbolise son rejet de la loi…de refus des règles, l'ordre et de la civilisation….



c) – La carte qui apparait dès les premiers chapitres du récit est symbole de désir, symbole de vanité….Cette carte exerce une aura…tel un talisman….



d) – le rhum tant apprécié par Billy Bones est symbole parfois d'insouciance….souvent d'agressivité….voire de…violences…..



Evidemment, le rôle principal dans ce roman est tenu non pas par un personnage mais par la tendue de terre ferme émergée d'une manière durable dans les eaux : l'île… !...Chez Stevenson, l'île est synonyme de TRESOR….de la conquête…tel Indiana Jones à la recherche du Graal….



Un regret : Les indications données par l'auteur R.L. Stevenson sont assez floues….or, il semble que les marins trouvent l'île facilement et rapidement… ?......Le lecteur peut également noter l'absence de personnages féminins dans ce récit…mis à part la maman de Jim en début de roman….



Les éditeurs ont pris l'habitude de classer les romans dans des cases…C'est également le cas pour ce roman « L'île au trésor » est souvent rangé dans le rayon jeunesse….



Pourtant ce roman regroupe de nombreux styles littéraires : « L'île au trésor » est un roman classique d'aventures parfois proche du roman maritime …mais surtout un roman d'apprentissage….Le lecteur peut constater aisément le passage de l'enfance à l'âge adulte….la perte de la naïveté…mais aussi l'acquisition de courage….c'est aussi un roman à suspense…un roman social…un roman psychologique….C'est dire que ce roman peut satisfaire tous de sortes d'intérêts …..



« L'île au trésor » a depuis Stevenson connue de nombreuses imitations plus ou moins bien réussies dont la dernière en date « Les pirates des caraïbes….



R.L. Stevenson a beaucoup voyager dans sa vie….le goût de l'aventure a développé son imagination…. son premier volume à l'âge de 28 ans, Stevenson est devenu une célébrité littéraire au cours de sa vie lorsque des oeuvres telles que Treasure Island, Kidnapped et Strange Case of Dr. Jekyll et M. Hyde ont été conquis le public…



J'avoue aimer relire les écrits de R.L. Stevenson…mais je préfère, j'adore relire du Alexandre Dumas ou encore du Jules Verne qui sont pour moi…les maîtres en roman d'aventures….Voir ma critique sur les « Trois mousquetaires… https://www.babelio.com/livres/Dumas-Les-Trois-Mousquetaires/4530/critiques/2460478



Challenge 19ème siècle 2021

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          501
QUASIMODO
  26 décembre 2020
L'Ile au trésor de Robert-Louis Stevenson
Il y a bien longtemps que j'ai découvert ce livre. Mais je me rappelle parfaitement le frisson qui était le mien au fur et à mesure que j'avançais dans l'aventure. Et, aussi curieux (ou puéril ?) que cela puisse sembler, la même envie d'aller au bout m'a repris plusieurs années plus tard, en relisant l'ouvrage pour en tirer une histoire à raconter à mes petits-enfants. Ces personnages énigmatiques, inquiétants même pour la plupart d'entre eux, l'environnement marin et cette île si mystérieuse, tous les ingrédients sont réunis dans cette "fable" pour captiver les amoureux du rêve. Autant dire tout le monde, dès lors que l'on aime écouter.

Essayez ! Vous serez convaincu, c'est certain.
Commenter  J’apprécie          00