AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Les Editions du Relié


Livres les plus populaires voir plus


Collections de Les Editions du Relié



Dernières critiques
gabrom
  11 janvier 2021
Le Courage d'être soi : Une charte du mieux-être avec soi-même et avec autrui de Jacques Salomé
Ce livre édité en 1999, je l'ai acquis dans sa nouvelle version 2014 accompagné par un CD. Sa lecture m'est précieuse, car aborde en détail en utilisant des mots simples quelques situations de mon vécu, ou celles de mes proches qui me témoignent. J'avoue que la sélection de sous-titres est faite en fonction de mes recherches du moment. Comme tout autre livre d'essai, ce livre se lit par morceaux choisis. L'audio vient en complément à notre lecture – c’est une clé pour vivre au mieux l’instant présent.
Commenter  J’apprécie          10
fannyemilie77
  10 janvier 2021
Le Courage d'être soi : Une charte du mieux-être avec soi-même et avec autrui de Jacques Salomé
L’auteur nous invite à adopter une charte de bien-être envers nous même. Ce livre est un voyage au sein du parcours de vie de l’auteur. Avec sincérité et humilité il nous immerge au sein de son univers. Il nous retrace son chemin de vie et son cheminement intellectuel. Il nous partage son ses raisonnements et nous invite à faire le point sur notre propre parcours. Le texte est bien écrit et simple à comprendre. Il se lit rapidement. Il se situe entre espoir et réalisme. L’auteur fait preuve d’une grande acuité et a le sens de la nuance. C’est une belle lecture.
Commenter  J’apprécie          10
Ledraveur
  06 janvier 2021
L'Incendie du coeur : Le chant tantrique du frémissement de Daniel Odier
Daniel Odier nous propose tout au long de ce « Chant du frémissement » de nous accompagner de son vécu et de son expérience pour nous clarifier le propos de ce dont il s’agit.

« Tcha-djà Tchenpo » (ou Mahâmudrâ), « Dzogchen », sont deux termes, que K. Rangjung Kunkhyab (1er Kalù Rinpoché) désigne comme l'aboutissement de toutes les pratiques de la tradition des tantras, exprimant la plus haute forme de méditation au-delà d’une dualité d’un état de “méditant ou non-méditant” ; « le Grand Mouvement Cosmique » de l’être.

Il y a dans cette “vision” l’ardence de l’intégration en soi de l’ensemble des dynamiques à l’œuvre dans le manifesté et le non-manifesté. C’est décrit ici comme un processus d’une globalité sphérique hors des champs restrictifs d’un monde linéaire.

Dans cet opuscule la “spiritualité” est rendue à son éclat de vif-argent ! L’espace de l’être s’ouvre avec générosité et créativité à un flux puissant. Les pulsations de la conscience y sont décrites avec vigueur et réalisme, nous rapprochant des fondements de notre propre nature, la bienveillance au calme absolu ; ainsi sortir de la dépendance de la horde tyrannique des émotions étriquées issues de la gravitation identitaire prise pour valeur tangible et irréfutable.

Cette lecture proposée du « Chant du frémissement » est une vaste respiration “cosmique”, tout est abordé et utilisé comme combustible pour aller de l’avant !

Daniel Odier aborde l’aspect que la Conscience qui nous habite en état d’éveil, onirique ou de sommeil profond, est dans une constance, une continuité qui s’exprime dans un ressenti au corps.

Attirant l’attention sur le fait qu’une “pratique spirituelle” mal menée, dans de la tension, peut devenir une réelle agression contre soi-même en premier lieu (et éventuellement envers autrui !), il préconise un accueil bienveillant, y compris dans les circonstances de la mort, au profit d’une conscience en expansion dissipant toute crispation, nous orientant vers un relâchement (ou lâcher prise) et dans cette détente, possiblement entrevoir, poindre un sens d’une liberté inconcevable par ailleurs !

La notion cyclique d’émergence, de réabsorption dans un espace frémissant et lumineux de plénitude sans restriction est là, en présence ...
Lien : http://www.versautrechose.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00