AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

    Nowowak le 05 mai 2021
    Nous vient du Québec le mot-valise "divulgâcher" composé de divulguer et de gâcher, tentative pour remplacer l’anglicisme "spoiler". Se poiler ou se dépoiler n'est vraiment pas du meilleur goût (joke) et ce néologisme québécois arrive fort à propos pour redonner à notre belle langue française un semblant de conservatisme. J'espère que vous utiliserez plus souvent ce terme "divulgâcher" ( gâcher le plaisir en divulguant une intrigue) que le mot "spoiler" qui signifie la même chose dans d'autres pays et que nous avons peut-être tort d'adopter sans réagir.
    mcd30 le 05 mai 2021
    Et pour page-turner ? Il y a la jolie expression tourne-page. Qu'en pensez-vous ?
    darkdays le 05 mai 2021
    divulgâcher, ah oui, très bon !
    dans page-turner, il y a aussi une notion de profit commercial que l'on ne trouve pas dans l'innocent "tourne-page". je propose : accroche-lecteur
    mcd30 le 05 mai 2021
    Pourquoi pas ?
    pascal2 le 05 mai 2021
    LOL
    babounette le 05 mai 2021
    Bien d'accord avec divulgâcher.
    OSOLEMIO le 05 mai 2021
    Vous rappelez-vous de la loi du ministre de la culture Jacques Toubon, qui a voulu promouvoir la francophonie  et qui  était ironiquement surnommée " loi AllGood " ?
    LeSeigneurSupreme le 05 mai 2021
    Avis mitigé de mon côté : il est vrai que je suis un fervent défenseur de la langue française et détracteur des anglicismes (je dirais donc oui au terme « divulgâcher »), mais après tout, pourquoi imposer un nom à la place d’un autre qui, bien que d’origine étrangère, fait bien le « job » (!) ? En théorie, oui, c’est une bonne idée et je salue l’inventivité des Québécois pour faire face aux anglicismes, mais à mon humble avis, seul l’usage pourra trancher et je me vois encore mal reprocher un de mes amis de m’avoir « divulgâché » qu’à la fin du film Jean Dupont meurt...
    pascal2 le 05 mai 2021
    Nowowak a dit :

    Nous vient du Québec le mot-valise "divulgâcher" composé de divulguer et de gâcher, tentative pour remplacer l’anglicisme "spoiler". Se poiler ou se dépoiler n'est vraiment pas du meilleur goût (joke) et ce néologisme québécois arrive fort à propos pour redonner à notre belle langue française un semblant de conservatisme. J'espère que vous utiliserez plus souvent ce terme "divulgâcher" ( gâcher le plaisir en divulguant une intrigue) que le mot "spoiler" qui signifie la même chose dans d'autres pays et que nous avons peut-être tort d'adopter sans réagir.


    1 - Business
    2 - Un best of
    3 - Un Loser
    4 - Un come back
    5 - Cool
    6 - Un scoop
    7 - Un crash
    8 - Un sponsor
    9 - Un dealer
    10 - En live
    11 - Une team
    12 - Spoiler
    13 - Vintage
    14 - Un must have
    15 - Cash
    16 - Un listing
    17 - Un challenge
    18 - Je suis overbooké
    19 - Customiser
    20 - Deadline
    21 - Borderline
    22 - Le buzz
    23 - Un pitch
    24 - Un burn-out
    25 - Booster
    26 - Un casting
    27 - Un dress code
    28 - Une punch line
    29 - Un best-seller
    30 - Un coach

    Un prime-time
    Plutôt qu'une heure de grande écoute.
    Un airbag
    Plutôt qu'un coussin gonflable de sécurité.
    Un after-work
    Plutôt qu'un petit pot entre amis après le travail.
    Checker des trucs
    Plutôt que les "vérifier".
    Du marketing
    Un one-man-show
    Plutôt qu'un spectacle en solo.
    Un has been
    Plutôt qu'une ancienne gloire.
    Un best-of
    Plutôt qu'une anthologie.
    Un thriller
    Plutôt qu'un film d'angoisse.
    Un sponsor
    Plutôt qu'un mécène.
    Un remake
    Plutôt qu'une nouvelle adaptation.
    Un squatteur
    Plutôt qu'un occupant illégal.
    Un story-board
    Plutôt qu'un dessin préparatif.
    Un best-seller
    Plutôt qu'un succès en librairie.
    Une guarden-party
    Plutôt qu'une sauterie en plein air.
    Un disc-jockey
    Plutôt qu'un animateur dans une boîte de nuit.
    Un coach
    Plutôt qu'un mentor.
    Un after-shave
    Plutôt qu'un après-rasage.
    Un brunch
    Plutôt qu'un buffet matinal.
    Un live
    Plutôt qu'un direct.


        Has-been   
    sylviedoc le 06 mai 2021
    Joke ? Tu es sûr ?
    mh17 le 06 mai 2021
    Pourquoi ne pas utiliser simplement "divulguer" qui signifie étymologiquement  rendre public( ce qui était secret) ?
    mcd30 le 06 mai 2021
    Et pourquoi pas faire simple avec dévoiler ?
    gwendal le 06 mai 2021
    En fait le plus simple c'est .... spoiler, parce que déjà depuis un moment rentré dans le vocabulaire commun (le correcteur ne le détecte pas d'ailleurs). Le remplacement de mots utilisés fréquemment et depuis un moment, ne marche quasi jamais, cf courrier électronique pour mail par exemple, ça n'a jamais pris.
    pascal2 le 06 mai 2021
    gwendal a dit :

    En fait le plus simple c'est .... spoiler, parce que déjà depuis un moment rentré dans le vocabulaire commun (le correcteur ne le détecte pas d'ailleurs). Le remplacement de mots utilisés fréquemment et depuis un moment, ne marche quasi jamais, cf courrier électronique pour mail par exemple, ça n'a jamais pris.


    Complétement d'accord  .  Le remplacement ne marche pas comme vous le dites .
    Nowowak le 06 mai 2021

    Merci MCD pour rappeler l'horrible page-turner qui hérisse le poil autant que best-seller ou young adult.


    J'en profite pour lancer une aimable et sereine polémique sur le mot "billet" utilisé comme synonyme de critique. Personnellement je préfère indiquer que je donne mon ressenti sur un livre car une critique me semble réservée à un lectorat professionnel. Mais que vient faire le mot "billet" dans cette histoire ?


    "Le billet est une forme courte, informationnelle, humoristique, souvent satirique" nous dit wiki. Dans le romantisme, le billet est un propos flatteur dans un but de séduction, une lettre amoureuse, un texte galant, on parle de billet doux. 

    pascal2 le 06 mai 2021
    Nowowak a dit :


    J'en profite pour lancer une aimable et sereine polémique sur le mot "billet" utilisé comme synonyme de critique. Personnellement je préfère indiquer que je donne mon ressenti sur un livre car une critique me semble réservée à un lectorat professionnel. Mais que vient faire le mot "billet" dans cette histoire ?
    "Le billet est une forme courte, informationnelle, humoristique, souvent satirique" nous dit wiki. Dans le romantisme, le billet est un propos flatteur dans un but de séduction, une lettre amoureuse, un texte galant, on parle de billet doux. 


        Oui bon là il faut bien dire que vous chipotez un peu quand-même . " Billet " a au mons le mérite d'être Français , et je pense que nos amis de Babelio utilisent ce mot pour changer un peu . 


    Amicalement   
    gwendal le 06 mai 2021
    Nowowak a dit :

    Personnellement je préfère indiquer que je donne mon ressenti sur un livre car une critique me semble réservée à un lectorat professionnel.


    Pareil, j'utilise plus volontiers chronique. Pour le billet je pense que c'est surtout utilisé pour les "critiques" très courtes (certaines font 5 à 6 lignes). Pour moi ça se tient. Et au final nous sommes dans un lieu de convivialité où l'important c'est le partage d'une passion, pas vraiment l'exactitude en tout point.
    mcd30 le 06 mai 2021
    Merci, Nowowak. Personnellement une critique me semble bien prétentieux comme terme pour la lectrice que je suis, sans aucune qualification à part l'amour de la lecture. C'est pourquoi je préfère ressenti ou commentaire.
    Nowowak le 06 mai 2021
    A  nouveau d'accord à 100% avec MCD. Oui Gwendal mais derrière les mots reposent les idées. Parler un français châtié ou utiliser les mots corrects n'empêchent pas la convivialité. A moins que l'on verse dans un laxisme qui autorise tout y compris l'orthographe défaillante. J'ai à cet égard l'habitude d'envoyer un message quand je vois une faute dans le ressenti de l'un de mes amis. Je suis heureux quand je bénéficie d'un tel retour. Si on doit parler des livres le minimum du respect est d'en arguer avec un langage correct. Heu sinon désolé mais je goûte fort peu "chronique" qui indique quelque chose qui dure ou se répète, pour moi plus à sa place dans un quotidien que sur un site de ressentis volontaires et bénévoles. Mais bon, on ne fait qu'évoquer des points de vue, soit la chose la plus partagée au monde.
     le 10 mai 2021
    Révéler ou dévoiler la fin, c'est très bien aussi.
    Désolée, mais personnellement il y a très peu de ces anglicismes que j'utilise parmi cette longue liste. Je n'ai jamais utilisé le terme "listing" et je ne sais même pas quelle est la différence.
    À mon avis les anglicismes servent surtout à avoir des mots plus courts : le must/l'incontournable, la star/la célébrité, un tract/un prospectus...

Pour participer à la conversation, connectez-vous
Être notifié des messages de cette conversation