AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de syl2034


syl2034
  06 décembre 2018
Mirak, qui vit à Montréal, apprend la mort de sa mère, et rentre chez lui, en Kabylie poru son enterrement.
Retour auprès des siens, d'une terre, d'un lieu qu'il ne reconnaît plus.

D'abord quelle écriture! J'ai rarement lu des livres avec ce style là.
Rapide, les phrases s'enchaînent, percutantes, "style mitraillette" comme il est écrit en postface du livre.
Et pourtant ça n'empêche pas une vraie poésie dans les écrits.
Des passages m'ont émue aux larmes (bon ok je suis une pleureuse mais quand même!).
C'est un livre étonnant.
On y trouve tout, mélangé, parsemé, énuméré, parfois avec poésie, parfois avec violence;
Une mère incroyable, chantait par des mots d'une beauté profonde, une algérie autant aimée que détestée par moment, l'enfance, difficile et pourtant racontée avec passion par l'auteur.
Bref tout ce mélange dans ce livre, mais ça n'est pas gênant, au contraire, on est pris dans ce tourbillon, les chapitres courts, les phrases incisives.
ON est en kabylie avec lui, même si on y a jamais mis les pieds, on pleure cette mère qu'on ne connaît pas mais qu'on aime, on pleure ausis le temps de l'enfance, disparu.
On partage les désillusions, la folie, l'incompréhension..
Bref j'ai bcp aimé ce livre.
Une vraie découverte.

Deux phrases parmi celles qui m'ont le plus touchée : "l'enfance est un conte qui ne dure pas"

" Ma mère priait Dieu avec ses gestes. C'est avec ses mots qu'elle célébrait l'esprit des ancêtres. Sa Mecque, c'était sa terre. Ses prophètes, c'étaient ses enfants. (...) Je ne suis d'aucune religion, je suis de la religion de ma mère".
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (2)voir plus