AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de EvlyneLeraut


EvlyneLeraut
  23 mars 2016
Ce roman solaire, brillant, mature, délivre une à une les vagues de souffrance pour atteindre une perfection hors norme. Nous sommes dans la cour des grands. Michèle Astrud maîtrise l'art des mots. Ses protagonistes Antoine et Chloé, père et fille dans cette histoire imprévisible appellent la vie à grands cris. Mais, bien plus que cela Antoine veut délivrer sa fille Chloé de ses vieux démons enfantins.
« Elle tremblait, ses yeux hagards avaient perdu tout leur éclat. Elle ne parlait pas, murmurait quelques mots incompréhensibles. Nous arrivions trop tard. »
Chloé est devenue une enfant brisée par la faute d' un monstre avide de jeunesse. Ce dernier a terrassé à huit ans sa vie et ce pour presque toujours. Recroquevillée dans les affres des folies d'adulte, elle ne devra sa rédemption qu'à l'initiatique pouvoir de son père Antoine.
Plus que sa propre femme il sera pour Chloé son souffle de vie.
Ce roman quasi fantastique appelle l'écho du chant du monde en échange d'une fraternité travaillée avec tendresse et naturel. Les noeuds ne deviendront que voiles au point ultime et final de l'histoire. La clef réside dans le regard vers l'autre dans la puissance d'écoute et d'attention pour son prochain. C'est une belle entrée dans la lumière que nous offre Michèle Astrud. Une histoire sans âge, atypique, parfois grise et lugubre mais les lumières de Michèle Astrud sont courageuses et leurs forces emportent ce roman vers la véritable humanité possible pour Antoine et Chloé. C'est une oeuvre de beauté, un pan de ciel plausible pour qui sait regarder l'horizon avec la force de l'amour filial.
Cette pépite de bonté mérite la plus vive lumière.
Merci à Babelio et à toute l'équipe pour l'envoi de ce beau cadeau grâce à l'opération Masse critique.
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (1)voir plus