AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de jamiK


jamiK
  29 août 2021
Cet album regroupe une série d'histoires parues dans Fluide Glacial, dans un style très différent de la bande dessinée classique, et même de ses histoires des Bidochon. le trait est brut, expressif, mais assez évasif, tout est travaillé au lavis, les lignes ne suivent pas forcément les surfaces, c'est un style assez vaporeux, le trait tourmenté, les personnages ont des silhouettes assez grossières, le petits gros ne dépassent pas le tiers du cadre de l'image, et les grands se voûtent pour entrer dans l'image, les gris s'imposent, nuageux, brumeux, sombre et triste, parfois les personnages ne semble que des silhouettes, des ectoplasmes errant dans une histoire sombre et désolante. C'est vraiment d'une grande force graphique. L'humour, toujours présent chez Binet, est ici plus noir, plus amer, le ton des histoires est assez sordide, il y évoque le monde du pouvoir, du travail, de la prostitution, ses personnages sont désoeuvrés, c'est profondément pessimiste, l'humour noir ne laisse que peu de place à la joie. Ces histoires dénoncent les hypocrites, les manipulateurs... avec un humour qui grince très fort. Un récit entrecoupe ces différentes histoires, dans un style plus classique, celui qu'on retrouve dans la série Les Bidochons. Il a été ajouté pour la publication en album, est-ce en lien avec les histoires, le personnage est cynique et désabusé, il nous laisse pour nous démerder avec la question suivante, est-ce que c'est son cynisme qui a inspiré les histoires suivantes ?
Du Binet noir et expressif, différent de son univers de la beaufitude, bien moins léger, c'est pour ça qu'il faut le découvrir absolument.
Commenter  J’apprécie          292



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (29)voir plus