AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de nadiouchka


nadiouchka
  15 mai 2017
Ayant dans ma PAL « PAIX A LEURS ARMES » d' Olivier Bottini je me suis empressée de le lire car le petit descriptif donné (la quatrième de couverture) me semblait intéressant et un peu nouveau pour moi.

Mais d'un autre côté, la critique n'est pas facile étant donné le contexte. Je vais en donner juste quelques lignes.

Peter Richter, cadre d'une entreprise allemande, est enlevé en Algérie (à Constantine) par des terroristes.
Ralf Eley, responsable de la sécurité à l'ambassade allemande, décide de mener sa propre enquête, car pour lui, il y a quelque chose qui ne va pas et, malgré les ordres, il va chercher à démêler cette intrigue. Celle-ci se révèle très complexe et ma foi, plutôt passionnante, malgré un début un peu confus.

De plus, ce milieu de fabricants d'armes est très particulier et je n'en connais pas les ficelles.
Mais ce qui m'a surtout intéressée, c'est que l'histoire se passe principalement entre l'Algérie, la France et l'Allemagne. On y parle évidemment beaucoup d'Al-Quaïda, d'Aqmi, donc de terrorisme, un sujet d'actualité très brûlant. Et c'est là que mon intérêt a été le plus fort.
On voit que l'auteur s'est énormément documenté et il est considéré comme l'un des meilleurs auteurs allemands de thrillers.

Le livre est composé de nombreux chapitres très courts et à chacun, nous changeons de personnages et de lieux.
Il ne faut donc pas perdre le contrôle de la lecture car autrement, on aurait du mal à comprendre le déroulement de l'enquête (déjà bien assez compliquée), où tellement de faits importants sont décrits : l'auteur nous bombarde de nombreuses références politiques (l'affaire a lieu pendant la « décennie noire » du pays) – il fait état des marchandages entre les différents pays (avec leurs propositions d'échanger des armes contre du pétrole ? ….entre autres).

Tout cela est décrit avec un certain cynisme et le ton de livre reste froid avec la violence et la haine qui prédominent. Mais rien d'étonnant puisque l'on ne peut pas dire que le sujet puisse donner lieu à de l'humour ou à de la tendresse.
Pour être bien certaine de tout comprendre, j'ai pris mon temps en lisant (quitte à revenir sur certains passages) et je me suis bien attachée à toutes les références indiquées. Je dois reconnaître que, parfois, c'en était même un peu agaçant à cause de la complexité et je me suis demandé si ce n'était pas plutôt réservé à un public mieux averti.
Mais, si justement on fait bien attention, on peut dire que ce livre est assez captivant malgré toute sa noirceur. Et puis je fais partie de ces lectrices qui tiennent à comprendre le « pourquoi du comment » et à aller jusqu'au bout, ne surtout pas me laisser rebuter par certaines descriptions.

Olivier Bottini n'a certes pas décrit un milieu facile mais il a réussi à parler de cette Algérie meurtrie, des kabyles et du terrorisme toujours présent (malheureusement de plus en plus) de nos jours.

En conclusion, je dirai donc que c'est un livre un peu difficile à lire mais captivant si on veut bien se donner la peine de s'y attacher. La preuve c'est que je l'ai lu pendant ces deux derniers jours de week-end.
Commenter  J’apprécie          272



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (26)voir plus