AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de lilice_brocolis


lilice_brocolis
  16 février 2016
Ce livre raconte l'histoire d'une famille pendant la lutte pour l'indépendance du Cameroun.

Personnellement, je ne connaissait rien de cette lutte et pas beaucoup plus du Cameroun. Ca a donc été l'occasion de découvrir plein de choses. le livre raconte surtout la période avant 1958 (l'indépendance a été obtenue en 1960), et l'ambiance de résistance qui se crée peu à peu. La plupart des évènements "digne des livres d'histoire" (faits, combats, morts, lois et conséquences) n'est que brievement survolé en fin d'ouvrage. J'apprécie particulièrement cette construction qui s'appuie nettement sur le pourquoi et comment, sur l'évolution d'opinion du peuple, sur tous ce qui se passe dans l'ombre ou dans le maquis. du coup, j'ai dû aller chercher des informations supplémentaire sur internet ensuite pour avoir un tableau un peu plus général : on reste dans le roman, on est pas abreuvé de rappel historiques sans liens avec nos héros et c'est super. Et pas bien dur d'aller se renseigner par ailleurs une fois que l'intéret a été suscité. Et je me suis insurgée en découvrant (petite naïve que je suis) la politique française et internationale là-dedans, et malheureusement c'est pas tout à fait terminé (non, je ne peux pas vous faire de cours ou de discours enflammé sur la françafrique et ces tenants sordides, je viens tout juste d'en lire deux-trois pages wikipedia). Bref, une franche réussite côté historique.

Le côté saga familiale est très important et porte le récit : les liens entre personnages, leurs sentiments leur évolutions, les secrets et drames personnels. J'ai un peu pris peur en ouvrant le livre : la page de garde sert à présenter un arbre généalogique (mais pas que, on y trouve aussi des amis par exemple) aux multiple liens croisés qui semblent digne du pire feuilleton romantique. Je n'avais pas tellement tord : on se perd régulièrement dans les méandres des infidilités trans-générationnelles, et j'ai utilisé le diagramme à plus d'une reprise. On se prend au jeu, on s'attache aux personnages charismatique mais j'ai tout de même trouvé certaines lourdeurs dans la manières dont les liens entres les personnages principaux sont tous décrits comme atypique de manière particulièrement grandiloquente, accompagné de moult effet dramatique. On assiste ainsi à des coups de foudre formidable et à des mariage plats, sans que l'état d'esprit et les attachements des personnages n'évoluent avec le temps.

Cet aspect feuilleton romantique est accetuée par le style des dialogues : tous le monde s'exprime de façon très théatral, on a plein de déclaration solanelle et des discours construit et très précis sur les états d'âme des personnages. Chose que j'ai habituellement en horreur, mais qui, si elle se fait ici remarqué, en reste supportable.

Parce que tout cela est quand même "sauvé" par le fait que l'on est dans une culture bassa et chrétienne, et que ces réactions exacérbées suivies de loin discours permettent de mieux comprendre les personnages et leur environnement. On sent plusieurs influences plus ou moins contradictoire - notamment au niveau des moeurs - et ancrées à différents niveaux du pint de vue individuel et social. On touche du doigt certaines phénomènes anthropologique sans avoir l'impression de lire un coursq sur le sujet.

Le récit n'est pas linéaire. On suit globalement une poignée de personnages autour du maquis, qui à l'évocation de certaines personnes vont partir dans de grands flash-back sur leur histoire familiale. J'aime bien cette construction, même si l'on s'y perd un peu : ils débutent généralement par les souvenirs du personnages pour continuer sur un ton plus extérieur pendant plusieurs pages. La difficulté est que le retour au présent n'est pas toujours indiquée très clairement, j'aurais aimé une mise en page un peu plus claire.

Les personnages sont des héros tragiques avec des personnalités bien trempées et très définies. Je n'en suis habituellement pas fan.

Avec tout ça, on pourrait penser que j'y ai vu un livre plein de défauts. Et pourtant ! Je me suis laissé hapée par le roman, je voulait sans arret savoir la suite, je me suis attachée aux personnages, et, tout simplement, j'ai aimé. le rythme est bon, et pour moi ça compte pour beaucoup, et l'ambiance est bien présente. J'y ai retrouvé le même genre de plaisir que pour Les pilliers de la terre de Ken Follet : un roman historique épique plein de personnages forts, pas toujours très crédibles, mais terriblement attachants.

Merci à l'éditeur, La cheminante, et à Babelio pour cette belle découverte grace à l'opération Masse critique ! (J'ai décidément la main chanceuse quand je coche des livres au quasi-hasard)
Lien : http://lemoulinacritiques.bl..
Commenter  J’apprécie          70



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (7)voir plus