AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de KiriHara


KiriHara
  30 octobre 2016
Paul Bourget est un écrivain né en 1852, mort en 1935 qui fût membre de l'Académie française.

Réputé pour ses analyses de moeurs et analyses expérimentales, il est également l'auteur de nombreux poèmes, pièces de théâtre et essais.

Mais ce que l'on sait moins, c'est que Paul Bourget a également écrit des nouvelles policières comme le démontre la nouvelle « Les deux aveux », publiée en son temps dans le magazine « Lecture pour Tous » du mois de juillet 1920.

Paul Bourget nous livre là, une nouvelle policière dans laquelle le crime est résolu dès le début. Un notaire laisse de l'argent dans son tiroir le temps de raccompagner dehors son client, son second clerc vient déposer des papiers dans le bureau. Quand le notaire recompte l'argent, il manque deux billets. le second clerc ne se rend pas à son travail le lendemain pour cause de maladie et, en plus, il avoue le vol durant son sommeil agité... Pourtant, si tout accuse le jeune homme, le juge d'instruction ne semble pas totalement convaincu et va se laisser guider par son instinct.

Paul Bourget profite de cette situation « policière » pour introduire d'autres notions, plus proches des écrits pour lequel il est réputé, des questionnements psychologiques, et même juridiques. Un innocent peut-il confesser le crime d'un autre dans un état fiévreux ? Toute confession est-elle preuve de culpabilité ?

Pingré va tout mettre en oeuvre pour tenter de répondre à ces questions.

La nouvelle « Les deux aveux » de Paul Bourget a été diffusée dans le journal « Lecture pour Tous » de juillet 1920.
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (1)voir plus