AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
>

Critique de jamiK


Quand Bouzard s'attaque à un mythe, ça fait mal. Ici, il surfe sur le thème du Super Héros. Bouzard se met lui-même en scène, un jour, il se découvre un super-pouvoir : quand il se met en colère, il ne devient pas tout à fait énorme et tout vert, mais seulement son bras. le voilà promu au rang de super-héros, mais il y a des effets secondaires un peu gênants, ils concernent principalement la libido… Pour apprendre à gérer son potentiel, il est recruté par une académie de Super-Héros… en Charente… On va y rencontrer d'autres Super-Héros comme lui, et ils vont vite se rendre compte que ce n'est qu'un fumiste… Tout du long dans l'iconoclasme et l'irrespect, avec des moments parfois très grivois, dans l'esprit de Fluide Glacial (dans le haut-de-gamme de son catalogue), c'est à se tordre de rire.

Commenter  J’apprécie          160



Ont apprécié cette critique (16)voir plus