AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de stcyr04


stcyr04
  17 octobre 2014
Sur un mode plaisant et primesautier le sieur Brillat-Savarin, gastronome devant l'éternel, s'il en fut, transmet le fruit de sa longue méditation, nourrit et abreuvée par une encyclopédique expérience culinaire, sur la grande affaire de l'être sublunaire, savoir : Se nourrir. Comme le laisse entrevoir le titre pompeux de l'oeuvre (Physiologie du goût, ou méditations de gastronomie transcendante), ce livre est une forme d'essai sur la chose comestible traité sur le mode héroïco-comique. le ton de l'ouvrage, paru en 1825, badin et bon enfant, est l'image d'une époque de grande sociabilité et convivialité, où être aimable était tenu en haute estime. Au risque de perdre parfois le lecteur, en frisant le hors sujet complet, Brillat-Savarin nous entretien au gré de sa fantaisie et de ses souvenirs sur la gastronomie et tout son discours est sur le mode digressif. L'intérêt de l'ouvrage est inégal, les “méditations” qui on trait à la physiologique proprement dite ne sont pas passionnantes et parfois inexactes; “l'histoire philosophique de la cuisine” est très intéressante et “les mélanges” sont sympathiques. Au final, c'est un livre amusant, cocasse, que nous livre Brillat-Savarin, livre qui valut à son auteur une haute réputation de gastronome, à telle enseigne qu'on renomma, plus d'un siècle après sa mort, un fromage précédemment baptisé « Excelsior » ou « Délice des gourmets », le “Brillat-Savarin”.
Commenter  J’apprécie          60



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (5)voir plus