AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Ink-Heart


Ink-Heart
  12 janvier 2017
Je dois avouer que le postulat de départ est particulièrement alléchant : qui n'a jamais eu envie de lire la rencontre entre Lizzie Bennet et Mary Crawford ? Tout d'abord, et c'est un tel soulagement après tant de navets de réécritures, le style s'approche de celui de Jane Austen en terme de vocabulaire et de bienséances. Cela permet de retrouver une atmosphère un peu plus authentique. J'aime également le fait que les personnages principaux ne soient pas inévitablement ceux déjà présentés comme les plus importants dans les oeuvres d'Austen. C'est donc William Price, Kitty Bennet, le colonel Fiztwilliam et Georgiana Darcy qui sont au coeur de l'intrigue et c'est particulièrement rafraîchissant.
Un des points négatifs est le "fan service" que s'impose presque l'auteur et qui la pousse à vouloir absolument mettre tous les personnages de tous les romans : c'est lourd et ça n'apporte rien à l'intrigue. On pourrait faire des coupes franches dans certains chapitres. Certains dialogue avec Elizabeth Bennet sont très artificiels et ne cherchent qu'à susciter la nostalgie du lecteur en retrouvant cette chère Lizzie. Mais je pense que l'auteur aurait dû s'abstenir d'en faire des tas et se concentrer sur l'histoire parce que non seulement c'est assez plat mais en plus on perd de le piquant du personnage.
L'autre point négatif c'est la platitude de certains personnages mais là encore je comprends la difficulté du choix auquel l'auteur s'est retrouvée confrontée : respecter l'oeuvre de Jane Austen ou se permettre d'y insuffler souffle et nouveauté. Certains personnages comme Mary Crawford on eu droit à une nouvelle chance et une évolution, ce qui est louable, tandis que d'autres comme Emma Woodhouse sont présentés comme si Jane Austen n'avait jamais rien écrit sur eux. Emma est redevenue l'enfant gâtée et égocentrique, avec en plus une superficialité du crû de l'auteur ! Je vous l'avoue Emma étant mon héroïne préférée j'ai été extrêmement irritée, pour moi ce n'était tout simplement pas Miss Woodhouse mais un personnage complètement inventé comme si l'auteur n'avait jamais lu le roman Emma. Quant à Georgiana Darcy et Kitty Bennet, on reste dans quelque chose d'assez linéaire et certaines évolutions sont mal amenées et peu crédibles.... Au final le traitement des personnages est assez bancal et aléatoire.
Less is more comme diraient les anglais. Je pense que si Sybil G. Brinton avait plus travaillé les héros de son propre livre au lieu de s'étendre dans un "fan service" inutile et le massacre de certains héros, elle aurait pu faire une bien meilleure "fanfiction". Néanmoins, malgré ces défauts, je pense que celle-ci reste bien meilleure que la plupart de celles qui nous sont proposées dans les rayonnages des librairies.
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus