AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
3,21

sur 14 notes
5
0 avis
4
2 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

Dans un café de Buenos Aires, La Mina ramène au Gran Café Tortoni un jeune homme qui rêve de devenir le meilleur des danseur de Tango. Et ce café, des histoires sur le Tango, il en a vu passé!

J'ai eu un peu de mal à me plonger dans cet bande dessinée. Surement parce que je ne m'attendais pas à ce genre de narration. Je m'attendais à une vraie histoire et du coup j'ai été décontenancée. Je ne trouvais pas le fil. Jusqu'à ce que je comprenne que l'histoire du jeune homme dans le café était un prétexte pour parler du Tango. Un ameublement entre différentes histoires courtes sur la musique ou la danse argentine.

Dans l'ensemble c'est une bande dessinée agréable à parcourir même si les mini histoires ont souvent un gout de trop peu.

L'ambiance est bien rendu par les dessins aux tons chaleureux même si je trouve le trait un peu changeant faisant terriblement varier l'age des personnages d'une case à l'autre.

Commenter  J’apprécie          180

L'histoire ne correspond pas vraiment à ce qui était annoncé en quatrième de couverture. A la place, on suit un jeune homme venu en Argentine pour rencontrer un maître du tango et qui en attendant de pouvoir le voir, passe la journée dans un café où il discute avec plusieurs personnes qui évoquent avec lui leurs souvenirs liés au tango : musique, chant, danse, passion amoureuse, jalousie, etc.

J'ai bien aimé les dessins, mais l'histoire ne m'a pas totalement séduite parce qu'elle m'a paru trop morcelée avec ces anecdotes qui s'enchaînent sans autre lien que le tango.

Commenter  J’apprécie          120

Cette bande dessinée fait revivre les vedettes du tango à partir d'un célèbre café de Buenos Aires...Si le fil de l'histoire n'est pas toujours aisé à suivre, je me suis laissé emporter avec grand plaisir par les beaux dessins des différents quartiers de la capitale argentine et les teintes rouge sombre des milonga.

Un album qui ressucitera les souvenirs de toute personne ayant déjà visité Buenos Aires !

Commenter  J’apprécie          50

Une bande dessinée qui racontent plusieurs histoires sur le tango, cet art, cet état d'esprit, ancré en Argentine.

C'est tout un univers qu'on découvre, assez loin de ce qu'on connait en France. On ne comprend pas tout de suite qu'il s'agit de nouvelles liées par un contexte. C'est sympathique, j'ai aimé cette immersion. Sans être entièrement convaincue. On ne comprend pas tout de suite où veut nous mener cette BD. Certaines histoires sont un peu floues. Tout comme ce qui les entoure avec le gamin, Mina et Rodolfo.

Pas vraiment de personnages récurrents sur lesquels se reposaient. Et les trois ne sont pas très attachants.

Les dessins sont peu détaillés mais avec cette colorisation il y a une certaine poésie.

Commenter  J’apprécie          30

Gran Café Tortoni est une oeuvre d'ambiance un peu particulière. le sujet n'est pas le café mais plutôt le tango argentin dans tout ce qu'il a de plus beau et d'exaltant loin des prestations de l'émission vedette Danse avec les Stars. C'est la passion de l'amour.

On a droit à de petites histoires suivant un fil conducteur au sein d'un café situé à Buenos Aires. Il est question d'une audition pour recruter un jeune danseur prêt à rencontrer un maestro. Comme dit, le cadre est celui d'un café et on passera d'un pilier de comptoir à un autre pour rendre hommage au tango.

Je n'ai pas aimé beaucoup de choses dont une certaine monotonie du récit mais l'ensemble forme un tout cohérent qui dégage une certaine originalité et même une certaine profondeur dans l'exploration de l'âme humaine à travers cette danse.

Oui, on va être dans du psychologique et du poétique mais également dans une certaine forme de folklore local. C'est de la bd argentine pure. Une bd purement d'atmosphère également.

Commenter  J’apprécie          20

Une succession d'histoires autour du tango (musique et danse) et de l'amour dans lesquelles on se laisse aller volontiers.

Les couleurs chaudes et le trait crayonné restituent l'ambiance un peu fanée et désuète, très nostalgique aussi du récit.

Esprit du tango es-tu là ?

Oui, assurément même si le lien proposé entre ces différents récits est un peu mince.

Un bel album.

Commenter  J’apprécie          10




Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
945 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre