AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de ThomasNouvelle


ThomasNouvelle
  27 juin 2018
Tout d'abord un petit mot aux éditions Bamboo/Grand Angle et à M. Fabrice Fadiga pour leur confiance renouvelée pour ce second opus. J'ai eu la chance de lire cette suite en version électronique et si j'ai énormément apprécié, je me rends compte que la version papier offre plus de détails.

Rappel des faits : Paris, été 1590. la Sainte-Ligue catholique écrase les pauvres gens de Paris. Dans la paroisse des Saints-Innocents, un prêtre lâche et ambitieux fait dans le trafic de reliques. Jonas, jeune protestant recherche les restes de son père disparu depuis le massacre de la Saint-Barthélemy. Sa quête le mène à la paroisse des Saints-Innocents. Oriane, jeune fille en avance sur son époque, refuse les conventions sociales réservées aux femmes. le père d'Oriane est apothicaire, obsédé par la pierre philosophale et la transmutation du plomb en or.

Obligé de faire ses preuves devant la Sainte-Ligue, le père d'Oriane sera condamné à mort. Oriane sera emmurée vivante dans une chapelle aux abord du cimetière des Innocents. Emprisonnée, Oriane est en possession de la pierre de son père et si celle-ci ne change pas le plomb en or, elle a d'autres vertus.

Contexte historique : le cimetière des Innocents n'échappe pas à la règle, la petite histoire se cache dans la grande. L'été 1590 marque la tentative du roi de France, Henri IV d'assiéger la ville de Paris. le roi de France oppose ses troupes face à la Ligue Catholique et aux troupes commandées par le duc de Nemours. Henri IV échoue à cause de l'intervention de l'armée du gouverneur des Pays-Bas espagnols, Alexandre Farnèse. le siège de Paris est l'un des épisodes des guerres de religions

Qu'est-ce que ça raconte ? Après avoir été emmurée, Oriane n'a plus d'espoir mais c'est sans compter sans la détermination de Jonas. Ce dernier échafaude plusieurs plans pour sortir la belle Oriane. Si les tentatives d'évasions sont des échecs, un nouvel élément va venir bouleverser ses plans …

Les miracles se multiplient dans la paroisse des Saints-Innocents. Un corbeau ressuscité et un bébé qui refuse de s'alimenter est subitement guéri, il n'en faut pas de plus pour que Oriane soit considérée comme une sainte. L'opportuniste curé de la paroisse voit là l'occasion de faire fructifier ses petites affaires.

Les évènements ne s'enchaînent pas comme on le voudrait, les coups de théâtre se suivent et les esprits des défunts surgissent de partout, alors qu'au loin, les troupes du roi Henri IV tentent de reprendre la ville.

Ce que j'en ai pensé : Lorsque j'ai découvert à la fin de l'année 2017 le premier volume, j'ai été agréablement surpris par un dessin semi-réaliste, des couleurs très agréables et surtout une histoire qui fait fi des conventions que l'on retrouve dans toutes les bédés de ce genre. La lecture est facile et très agréable. Bref, on prend beaucoup de plaisir.

Au niveau de la trame, j'aurais aimé quelque chose de plus tendue entre les protagonistes et puis quand on regarde bien, il faut bien se rappeler à qui est destiné cette bédé, c'est-à-dire à un public de jeune adulte et d'amateurs d'ésotérisme. Ce diptyque est à lire sans prise de tête et j'aime à croire que c'est la volonté principale des auteurs.

Au niveau des personnages, Les questions soulevées à la fin du tome 1, trouvent leurs réponses, ce qui est génial. Je trouve Oriane moins farouche mais plus manipulatrice. Jonas est moins gauche mais reste un coeur d'artichaut. Notons bien que Jonas est personnage très déterminé qui manque un peu de sagesse. Celle-ci et la force physique sont apportées par le personnage du mercenaire. le prêtre est une véritable belle ordure, profitant de la faiblesse des autres avec les miracles de la recluse avec la vente des reliques. L'homme à la cagoule, je ne vais pas vous révéler qui il est mais il faut savoir qu'il a un rôle clé.

Que retenir ? Les personnages ont bien évolué. L'histoire est très fluide, les évènements s'enchaînent comme un mécanique bien huilée. Philippe Charlot a une excellente maîtrise de son scénario. Au niveau du dessin, on retrouve des scènes obscures, ce qu'on n'avait pas forcément dans le premier tome et ce qui prouve l'intelligence de Xavier Fourquemin pour se renouveler.

La fin de ce premier cycle s'achève avec un genre de « happy end ». Jonas reprend la cagoule, on peut penser qu'il va reprendre le commerce des reliques. Oriane reste dans le cimetière des Innocents. Alors que peut-on imaginer pour le second cycle ? Oriane et Jonas termineront peut-être ensemble. On pourrait imaginer qu'ils aient un enfant. D'un autre point de vue, on ne sait pas ce que devient la pierre philosophale.

Bref, plusieurs pistes sont encore exploitables et je crois qu'on n'a pas terminé de parler du cimetière des Innocents.
Lien : https://litteraturemaconniqu..
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus