AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de le_Bison


le_Bison
  19 juin 2015
La jeune Lua déteste le chocolat noir. C'est son droit le plus naturel alors que moi j'aime bien le laisser fondre sur ma langue.
Une petite ville du sud des États-Unis, trop propre et trop bourgeoise pour elle où les filles sont plus du genre à avoir des gosses avant un permis de conduire. Elle s'y ennuie et pourtant depuis petite elle multiplie les petites magouilles entre camarades de classes pour agrémenter son argent de poche comme d'autres multiplient les petits pains. Un père, scientifique qui ramène du travail à la maison, travail qui ressemble à une grosse araignée toute poilue, d'ailleurs quand tu auras fini ce livre tu fouilleras attentivement ton tiroir à culottes pour vérifier que Popeye, cette grosse araignée ne s'y cache pas, d'ailleurs c'est à partir de ce moment où l'araignée s'est enfui de sa boite en carton que la petite Lua a commencé à voir le monde différemment comme si une araignée squattait son plafond, une mère pas très présente ni très aimante, Lua voit ses jours défiler seule, livrée à elle-même et bien décidée à ne pas rester sage.

That's where we wanna go to get away from it all…

Les Beach Boys font sentir leur « good vibrations », Lua s'émancipe au regard des rencontres, Eddy ce voisin paumé avec qui elle s'entend bien, comme un grand frère ou un vrai père, J.F. qui ne roule pas en décapotable comme un autre et qui pour un sanglier et un malheureux doigt en moins a raté sa vie de pianiste. Ils vont, ils viennent, ils meurent et Lua perd la foi avec ce vieux barbu ou ce hippie à la couronne en épine. Les vibrations ne sont pas aussi bonnes, en final, dans cette vie de merde qui attend les ados de cette ère. Une vie triste et cynique, pour cette jeune auteure clermontoise, mais si proche de la réalité. Avec « Méfiez-vous des enfants sages », son second roman si je ne me trompe pas, Céline Coulon a réussi à capter mon attention. Pour un livre déstructurant ma lecture. Une première partie pour laquelle je me suis repris à deux fois – dommage pour un roman aussi court – tant je semblais absent, une seconde prometteuse où je retrouve la voie, une troisième captivante qui me donne la foi. le parcours de cette adolescente ne me laissera donc pas indifférent, et même si depuis je me méfie de ces grosses bestioles exotiques toutes poilues, il me restera toujours les Beach Boys pour effacer de mon esprit cette araignée au plafond.
Lien : http://leranchsansnom.free.f..
Commenter  J’apprécie          350



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (34)voir plus