AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de gloubik


gloubik
  03 juillet 2020
Je suis heureux de découvrir ce texte(gracieusement envoyé par l'éditeur que je remercie). Et c'est une très bonne idée de l'éditeur de lui redonner vie après, semble-t-il, 182 ans de silence. C'est une petite fiction courte mais suffisante. D'une écriture agréable qui ne déplaira pas à ceux qui auraient peur d'y trouver un style trop ancien. J'ai lu des textes plus récents qui paraissaient plus datés. Non. La grammaire et l'orthographe sont très contemporaines (J'ai sous les yeux une copie de l'édition de 1838.).

Un lecteur du Mercure de France du 1er Juillet 1931 a judicieusement fait la remarque sur le thème commun entre ce texte et le l'oeuvre de H.-G. Wells : L'île du Dr Moreau. On peu effectivement se poser la question. comme on peut également faire le rapprochement avec le roman de Maurice : Dr Lerne, sous-dieu. En effet, dans les trois cas, un savant, précurseur dans son domaine, s'isole pour faire des expériences sur le cerveau, qu'il soit animal ou humain.

La postface n'est pas à négliger puisqu'elle occupe environ un tiers de ce petit livre. Elle se découpe en deux parties : la première est apparentée à un article d'histoire des sciences puisqu'elle remet ce récit dans son contexte historique. En effet, les années 1830 ont été l'apogée de la phrénologie dont ce récit peut passer pour l'éloge funèbre. La deuxième partie, nous donne toutes les informations à disposition de Marc Renneville pour le remettre dans son contexte éditorial. Bref, un texte lui aussi passionnant.

En bref : À lire absolument. Il ne vous faut surtout pas rater cette perle si vous êtes amateur de Science-fiction (même si nous avons ici plus à faire à une fiction scientifique. C'est du moins ce qu'il ressort de la postface.
Lien : http://livres.gloubik.info/s..
Commenter  J’apprécie          156



Ont apprécié cette critique (15)voir plus