AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Chocolatiine


Chocolatiine
  13 juillet 2015
En 956, Aurore, paysanne basque âgée de dix-sept ans, est enlevée par al-Wafer. Mise en vente sur un marché aux esclaves, c'est un marchand de Cordoue qui l'achète, dans l'espoir de revendre la jeune et belle fille au harem du calife. Ainsi Aurore commence une nouvelle vie.
Là-bas, à Medina al-Zahra, elle reçoit une éducation complète : lettres, philosophie, religion... Elle est choisie par le calife pour être concubine de son fils al-Hakam. Souhaitant accéder au pouvoir de protéger les chrétiens, elle se convertit à l'islam et peut alors se marier avec le prince. Voici Aurore, la petite paysanne, devenue Sobheya, seconde épouse du prince héritier d'al-Andalus.
Au milieu du luxe, des intrigues et de ses quelques amis, la princesse Sobheya fait sa route.

Je commencerai par saluer les connaissances de Bernard Domeyne ! Ce roman contient force détails historiques, sur une période souvent très méconnue. Avoir affaire à un auteur qui connait aussi bien son sujet rend la lecture ô combien plus agréable, d'autant plus que les précisions historiques sont insérées dans le texte discrètement, sans lourdeur. Il en va de même pour tout ce qui touche aux religions: on sent là une grande réflexion, mais sans jamais de prise de parti. Au lecteur de se faire sa propre opinion !
Si l'histoire de Sobheya est fascinante, on s'attend un peu à la réussite de la jeune fille (pourquoi en faire un roman sinon?). Par contre, la fin m'a surprise : on se serait attendu, au vu du début de l'oeuvre, à ce que la princesse cumule les succès. Il n'en est rien, et, finalement, tant mieux !
Commenter  J’apprécie          162



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (14)voir plus