AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de ChatDuCheshire


ChatDuCheshire
  30 juin 2017
Ce livre n'est pas mal du tout dans le genre "thriller" mettant en scène un pervers narcissique/psycho-sociopathe aux prises avec son épouse/victime. Un atout du livre réside dans une certaine finesse de l'analyse psychologique, se fondant sur un profil "type" de la victime de choix du pervers narcissique, à savoir généralement une personne peu sûre d'elle, assoiffée de reconnaissance et d'affection (donc le plus souvent des femmes, celles-ci étant traditionnellement conditionnées et éduquées à être peu sûres d'elles, l'héroïne du livre, Lizzie, étant de surcroît la fille mal aimée d'une fratrie de deux soeurs).
La structure du livre est fondée sur des prises de parole, à tour de rôle, des deux héros principaux, Lizzie et son sociopathe de mari Zach. Personnellement j'ai trouvé que les prises de paroles de Zach manquaient un peu de crédibilité, surtout au début du livre. On sent que l'auteure éprouve le besoin de faire étalage de ses connaissances du trouble dont souffre son protagoniste et donc la tonalité et l'expression ressemblent davantage à celles d'un psychiatre qui analyserait le malade qu'à celles du malade lui-même (style "j'ai fait ça parce que je ne suis capable de ne penser qu'à moi", je ne suis pas sûre qu'un sociopathe inscrirait des choses du genre dans son journal). Heureusement les choses s'améliorent ensuite.
Par ailleurs le livre souffre de la comparaison avec "Les Apparences" de Gillian Flynn même si j'ai assez peu prisé ce livre-là, le présent "Ce que tu veux" me semblant de meilleure facture mais souffrant d'être publié après le premier cité...
Je dois avouer une certaine lassitude vis-à-vis de ce genre d'histoires, pénibles à lire ce qui démontre certes le talent de conteuse de l'auteure mais j'en ai déjà tellement lues dans le genre que je n'ai plus envie d'éprouver leur côté "dérangeant", que je ne connais que trop bien. Finalement ayant comme l'héroïne un animal domestique que j'adore à la maison, je me surprenais à me soucier davantage du sort de son cihien que du sien à la fin de l'histoie. Une autre péripétie touchant une ado, héroîne secondaire, m'a également semblé totalement tirée par les cheveux et largement inutile, compromettant la crédibilité d'un récit en équilibre déjà fragile.
Une bonne lecture d'été si vous aimez ce genre d'histoires. Pour ma part j'avoue être arrivée à saturation.
Commenter  J’apprécie          92



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (7)voir plus