AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
>

Critique de SuzanneMax


Quel livre magnifique ! Je viens d'en tourner les dernières pages et je suis encore sous le coup de l'émotion. Je ne vais pas tenter de vous le raconter, ni de vous le résumer. Il vous suffit de savoir que Jakez, 20 ans, vient de perdre sa grand-mère Jacotte. Il retrouve alors, enroulées comme des parchemins, des lettres que Jacotte avait conservées : les lettres que le Père Noël adressait chaque année à la nombreuse famille. Des lettres qu'elle avait en réalité écrites elle-même et qu'elle déposait à chaque Noël, le soir du 24 décembre, sur le banc, dehors, à l'attention de la famille réunie. En les retrouvant et en les lisant, Jakez fait une plongée dans le passé : dans l'enfance, la famille, et surtout dans l'amour qui l'unissait à sa grand-mère. Alors, comme ça, à bâtons rompus, lui aussi va écrire. Il nous raconte ses souvenirs, ses questions d'alors et de toujours, sa complicité avec Jacotte, ses relations avec cette grande famille, avec les autres enfants dont il est l'aîné. Il nous parle de ses joies souvent, de ses blessures parfois. Et, dans cette double lecture des lettres de Jacotte et du récit de Jakez, se dessine un panorama de vingt-quatre années de vie familiale, de sentiments, de traditions, et peut-être surtout d'échange, de transmission et d'apprentissage. Année après année, se dessine aussi le superbe portrait de Jacotte, de cet enseignement qu'elle a légué aux siens, à Jakez surtout. Ses valeurs. Ses leçons de vie.

Ce livre fait d'autant plus écho en moi que ces Noëls provençaux sont aussi les miens. Et l'auteure parvient avec talent à nous toucher dans ce que nous avons d'intime, quelque chose peut-être enfoui au fond de nous mais toujours là, car Jacotte voudrait « Vous dire qu'il faut tout garder de ce que vous étiez avant, surtout les petites illusions sans importance qui traînaient par-ci par-là. » Un très beau livre.

Commenter  J’apprécie          50



Ont apprécié cette critique (2)voir plus