AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de Franz


Franz
  15 avril 2022
Les diableries de l'abbé Boudet.
Rennes-le-Château, dans le massif des Corbières, dessine naturellement un pentacle avec la disposition de cinq collines de même hauteur et à équidistance. Au centre de la figure géométrique se trouverait la porte des enfers, le lieu d'invocation du diable. Emma Calvé et ses sbires nazis se rapprochent du champ de force tellurique, avides de se saisir de la puissance du mal mais des maquisards et des rosicruciens tentent d'empêcher l'aboutissement du projet dément de Calvé ou encore de la berner à travers un plan machiavélique conçu par l'abbé Boudet.
4e tome clôturant « L'Héritage du diable », « L'apocalypse » tente de résoudre le fantastique nimbant les épisodes précédents à travers une explication rationnelle des événements, le faisant basculer dans l'étrange. le scénariste rame en conséquence et donne une histoire verbeuse et confuse. le rythme s'en trouve alenti alors que l'action demeure trépidante. le comportement de Calvé faisant la lumière dans la nuit des Corbières, celui de Boudet envoyant sciemment à la mort des jeunes hommes dévoués sont particulièrement odieux et font douter de la notion de bien et de mal, l'abbé Boudet pouvant endosser la défroque du diable sous ses bonnes intentions. Les dessins et les couleurs de Paul Gastine sont superbes. Son talent lumineux rehausse un récit quelque peu plombé.
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus